• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Landes : la LGV Bordeaux-Dax reportée à une date indéterminée

© Mehdi Fedouach/AFP
© Mehdi Fedouach/AFP

Ce lundi 26 novembre, le gouvernement examinait le projet de Loi d'orientation des mobilités. Si la construction de la ligne Bordeaux-Toulouse sera lancée d'ici 2027, celle de Bordeaux-Dax ne figure pas parmi les projets sur lesquels s'engage le gouvernement.

Par Margaux Dubieilh

Les Dacquois ne sont pas prêts de voir la LGV venir jusqu'à eux. En effet, la LGV Bordeaux-Dax n'est pas prévue dans le projet de loi du gouvernement examiné ce lundi en conseil des ministres, qui définit les priorités en matière de transports dans les années à venir.
 

Bordeaux-Toulouse avant Dax

Aucune LGV n'est programmée pour la fin du quinquennat, car le gouvernement préfère privilégier les trains de proximité en y investissant plus de treize milliards d'euros d'ici 2022.

Cependant, la LGV Bordeaux-Toulouse, elle, reste une priorité : l'État s'engage à commencer les travaux d'aménagement des sorties de Bordeaux et Toulouse dans le quinquennat, puis de s'attaquer au tronçon Agen-Toulouse. La ligne Bordeaux-Dax est donc reportée aux calendes grecques.
 
 

Retour à la case départ ?

Cette décision alerte le Landais Renaud Lagrave, vice-président de la région en charge des transports, qui la considère comme "très grave". En effet, celui-ci avait réussi à obtenir une Délégation d'Utilité Publique, ou DUP pour les travaux de la LGV dans les Landes.

Valable pour 15 ans, elle a permis à la région de lancer des études et réaliser des acquisitions foncières en vue de l'aménagement ferroviaire. "Comme le projet est reporté au moins après 2032, cela veut dire qu'on perdrait la DUP, et qu'il faudrait tout reprendre à zéro"

Renaud Lagrave va donc demander aux parlementaires de déposer des amendements à cette loi, pour remédier à la situation :

La façade atlantique a toujours été la grande oubliée du rail. On n'est visiblement pas écoutés ni entendus. On va peser de tout notre poids pour que des amendements soient déposés.

Sur le même sujet

Fac-similé en cours aux ateliers de Montignac

Les + Lus