• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

(Quiksilver Pro à Hossegor) Jérémy Flores : “ sur ce spot on ne sait jamais à quoi s'attendre”

Jérémy Florès en août 2012. / © GREGORY BOISSY / AFP
Jérémy Florès en août 2012. / © GREGORY BOISSY / AFP

L’élite du surf s'est donnée rendez-vous à Hossegor pour le Quiksilver Pro France 2018. C'est la neuvième étape du championnat du monde. En raison des bancs de sable changeants, cette année c'est la plage "des Culs Nus" qui a été retenue pour les épreuves. Un spot particulièrement redouté.

Par C.O

 

Tout le staff est sur zone. Pareil pour les surfeurs. Le premier call aura lieu demain à 8h. Les conditions seront bonnes même si elles devraient se dégrader à partir de jeudi. 

Cette année on compte 7 Français, hommes et femmes confondues. Pour les hommes c'est la 9e étape du championnat du monde, pour les filles l'avant derrière. L'ultime étape aura lieu à Hawaï. Mais une championne pourrait se dessiner dès cette épreuve française. Si Stéphanie Gilmore gagne à Hossegor alors elle remportera le titre avant même un ultime déplacement.

"J'ai évidemment beaucoup de pression mais je suis très excitée d'être ici, j'adorerais regagner cette épreuve " confie Stéphanie Gilmore.

 
Stéphanie Gilmore (à gauche) et l'une de ses concurrentes directes. / © FTV
Stéphanie Gilmore (à gauche) et l'une de ses concurrentes directes. / © FTV


Jérémy Flores est lui aussi sur le qui-vive. Cette saison il est 12e au classement. Le réunionnais qui vit une partie de l'année dans le sud des Landes connait bien ce spot "Des Culs Nus" :

"Sur ce spot on ne sait jamais à quoi s'attendre. C'était super la semaine dernière, c'est plus dur depuis hier. On ne sort jamais les mêmes vagues. Même si on connaît le spot, vu le niveau mondial rien n'est gagné. Hossegor est l'épreuve la plus compliquée. Mais ce qui est génial c'est qu'en tant que Français on a tout le public derrière nous" sourit Jérémy Flores.

 le Brésilien Felipe Toledo est le champion du monde en titre. / © FTV
le Brésilien Felipe Toledo est le champion du monde en titre. / © FTV


Felipe Toledo aussi se frotte les mains. Le Brésilien, champion du monde en titre, semble ravit d'être là. "Je suis heureux de revenir en France. Je vais faire de mon mieux et rester concentré" explique-t-il. Pour Yohann Duru, le local de l'étape c'est simple :" pour moi c'est tout ou rien ! J'ai envie de bien surfer et de prendre du plaisir à la maison. Mais le spot est difficile. Il ne fait que changer en fonction des bancs de sable".

Les épreuves se dérouleront du 3 au 14 octobre. Toutes les équipes du  Quiksilver Pro France 2018 ont tenu à rendre hommage à Pierre Agnes, le patron de Quiksilver, disparu en mer le 30 janvier dernier.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus