Gaëtan Laborde s’excuse après un match de football «sauvage » à Mont-de-Marsan

L'attaquant Montois de Montpellier a présenté ses excuses après avoir participé à une rencontre le 23 mai avec des amis, dont un autre professsionnel Landais Loïs Diony. La pratique d'un sport collectif est pourtant encore interdite. 

Gaëtan Laborde (à droite sur la photo) lorsqu’il évoluait aux Girondins de Bordeaux
Gaëtan Laborde (à droite sur la photo) lorsqu’il évoluait aux Girondins de Bordeaux © FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Réduits au chômage technique depuis mi mars en raison de l'arrêt définitif de la saison, les footballeurs professionnels ont des fourmis dans les jambes depuis le déconfinement.
Après être resté chez lui avec sa femme et ses enfants à Montpellier, là où il évolue, Gaëtan Laborde est rentré dans sa ville natale pour voir ses proches quelques jours. 
A Mont-de-Marsan, là où l'ancien attaquant des Girondins de Bordeaux a grandi, il a eu envie de se dégourdir les jambes avec des amis, dont un autre Montois Loïs Diony qui joue à Saint-Étienne. 

Un match au stade de l'Argenté


La petite partie entre potes s'est transformée en tournoi avec une quarantaine de joueurs dont plusieurs du club local qui évolue en N 3 au stade de l'Argenté. 
Alertées par des riverains, les forces de l'ordre ont sifflé la fin du match et renvoyé les joueurs à la maison. Mais Gaëtan Laborde avait déjà arrété et il l'a précisé sur son compte Instagram : 
à l'origine, nous ne devions être que quelques amoureux du football à vouloir se dégourdir les jambes après ces longues semaines sans ballon. L'amour du football a été le plus fort. Lorsque j'ai constaté que de nombreuses personnes nous ont rejoint sur le terrain  et alors que la police s'est présentée , j'ai aussitôt pris conscience que ce n'était pas la meilleure idée. C'est la raison pour laquelle j'ai quitté les lieux alors que le match a continué".

 

Les excuses de Gaëtan Laborde 


Le père de famille a donc tenu à présenter ses excuses dès que cette histoire s'est ébruitée :
" à l'avenir, je veillerai à ne plus participer à ce type de manifestation et je reste bien conscient que je n'ai pas donné l'exemple. J'assume l'entière responsabilité de mes actes. Je vous présente mes plus plates excuses".
Dans trois semaines, le 22 juin, le Montois, formé aux Girondins de Bordeaux, reprendra l'entraînement avec son club de Montpellier. En toute "légalité" cette fois. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport coronavirus santé société déconfinement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter