VIDEO. Ancienne mine à ciel ouvert, devenue réserve naturelle nationale, l'incroyable histoire du site d'Arjuzanx

Publié le
Écrit par Maïté Koda avec Maria Laforcade
durée de la vidéo : 03min 04
Retour sur l'incroyable transformation du site d'Arjuzanx, dans les Landes, cet ancien site minier qui vient d'obtenir son classement en réserve naturelle nationale. ©France 3 Aquitaine

Il y a trente ans, le site était éventré, dédié à l'exploitation du lignite. Aujourd'hui, il accueille chaque automne la plus grande concentration de grues cendrées d'Europe. Retour sur l'incroyable transformation du site d'Arjuzanx, dans les Landes, qui vient d'obtenir son classement en réserve naturelle nationale.

Difficile, au premier coup d'œil, d'imaginer le passé minier du site. Sur les plus de 2 200 hectares du site d'Arjuzanx s'étendent des landes, des lacs et une végétation riche et variée.

Pourtant, jusqu'au début des années 90, le lieu était dédié à l'exploitation de gisements de lignite, une roche sédimentaire utilisée pour le chauffage et la production d'électricité.

Ancien employé, Patrick Dupart se souvient de l'époque où les machines éventraient le sol pour en extraire la lignite et alimentaient les centrales voisines. Il raconte un passé fait de dur labeur et de solidarité entre les centaines d'employés, et salue la "réussite" du projet, alors que les mines à ciel ouvert sont devenues d'immenses lacs.  "De voir le site à l'heure actuelle ça fait bizarre. On n'aurait jamais pu penser qu'on pourrait créer ainsi un écosystème avec cette biodiversité", reconnaît-il. 

Ce qu'on avait abîmé, la nature l'a repris. C'est désormais un site écologique qui reprend ses droits. Avoir une réserve comme ça, au milieu des Landes, c'est bien.

Patrick Dupart, ancien employé du site minier d'Arjuzanx

France 3 Aquitaine

"Ce classement, c'est un message d'espoir"

Arbres plantés, sols refertilisés...  Le département a entrepris le projet, avant de laisser, au fil des ans, la nature reprendre ses droits. "La végétation  est apparue spontanément, assure Sophie Laugareil, la directrice de la Réserve d'Arjuzanx. Et ce, avec des espèces assez identitaires de nos landes de Gascogne, sur lesquelles nous avons aujourd'hui des enjeux de conservation".  

Cet écrin de biodiversité a été officiellement reconnu par l'Etat, avec un classement réserve naturelle nationale en date du 4 août 2022.

"Ce classement, c'est bien sûr une reconnaissance de la qualité du lieu mais également un message d'espoir", se réjouit la directrice de la réserve.

On sait que la biodiversité se dégrade à vitesse grand V, et ces réserves naturelles sont des lieux où la nature va être préservée.

Sophie Laugareil, directrice de la Réserve d'Arjuzanx

France 3 Aquitaine

Chaque automne, des dizaines de milliers de grues cendrées trouvent refuge dans la réserve, dont elles sont devenues l'emblème. Elles cohabitent avec des loutres, des cistudes...  Aujourd'hui, ce sont 2 500 espèces de faune et de flore qui ont pris possession de l'ancienne mine.



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité