• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Jessica Préalpato sacrée meilleure pâtissière du monde : “c'est une très belle année pour moi !” avoue la Landaise

A seulement 32 ans , la Landaise Jessica Préalpato, vient d'être élue "meilleure pâtissière du monde" mardi par le World's 50 Best Restaurants. / © FTV
A seulement 32 ans , la Landaise Jessica Préalpato, vient d'être élue "meilleure pâtissière du monde" mardi par le World's 50 Best Restaurants. / © FTV

Originaire de Mont-de-Marsan, la jeune femme de 32 ans actuellement enceinte, travaille au Plaza Athénée à Paris. "Meilleure patissière du monde ?" lui a dit son père avec humour, "tu aurais pu commencer par la France !". 

Par C.O

"Je n'y croyais pas !"

C'est au Plaza Athénée, le restaurant triplement étoilé où elle travaille, que Jessica Préalpato a appris la nouvelle, dans ce qu'ils appellent là-bas l'Aquarium, sorte de petite bulle de dégustation installée dans la cuisine. Héléne Pietrini, directrice des World's 50 Best Restaurants, avait fait le déplacement pour lui annoncer elle-même les résultats. "Je n'y croyais pas, ce n'était pas possible et puis derrière la vitre, j'ai vu le chef rigoler, et j'ai compris" raconte la pâtissière encore très émue. "Je vous avoue que j'ai un peu pleuré, je suis assez sensible". Il est vrai que la douceur de sa voix ne trompe pas.

Je n'étais pas au courant et j'étais loin de m'imaginer que ce serait moi vu les pointures déjà primées par le World's 50 Best Restaurants.


"Fière et ravie"

Sur son compte Instagram, le post de la pâtissière n'a pas tardé... "Je suis extrêmement fière et ravie que la pâtisserie de la Naturalité soit mise à l'honneur cette année !" La jeune femme a tenu à remercier tous ceux qui l'entourent aussi bien dans sa vie privée que professionnelle. Le célèbre Philippe Conticini n'a d'ailleurs pas manqué de la féliciter.

 


"Dans notre métier ce prix a beaucoup de valeur"

Que représente ce titre ? Beaucoup visiblement pour la jeune femme et au-delà pour tout le monde de la gastronomie. C'est visiblement la modernité qu'il incarne qui fait du Word's 50 Best Restaurants une référence.

"C’est vraiment dans le monde entier l’image qui rayonne le plus en terme de nouveauté et de qualité dans la restauration mondiale, c’est très important pour moi".


À seulement 32 ans la Landaise a su se distinguer avec une cuisine atypique que certains, dit-elle, trouvaient trop simple, pas assez léchée visuellement. Celle qui prône la "naturalité" dans sa cuisine ne s'est pas laissée déstabiliser. Alain Ducasse lui a fait sa place au Plaza Athnénée où elle travaille depuis 2015. Ensemble, ils ont travaillé sur une cuisine, une pâtisserie, "basée sur le produit et le producteur" en proposant des desserts "moins sucrés que ce qu'on a l'habitude de goûter".

"Ce n'est pas moi qui ai reçu ce prix, mais le style du restaurant et la nouveauté que nous apportons au Plazza" dit-elle humblement.

 

Une jolie nouvelle pour les Landes...

La Montoise n'oublie pas ses origines. "Oui, c'est super France Bleu Gascogne m'a aussi appelée, c'est super !" rigole Jessica Préalpato. 
"Je suis ravie pour Mont-de-Marsan, c’est de là que je viens, où j’ai grandi".  Son père, boulanger pâtissier à la retraite, n'a pas manqué de la féliciter, mais à sa façon, avec un trait d'humour :

"Meilleure pâtissière du monde ?" lui a dit son père, "tu aurais pu commencer par la France !"


"Je dis à mes parents ce que je fais, mais ils ne suivent pas tout et c'est très bien comme ça" dit-elle. "Ca n'empêche pas qu'ils soient très fiers, ma maman était très fière elle aussi."

Lorsque que les saveurs culinaires landaises sont évoquées, c'est plutôt le canard qui est mis à l'honneur. Aujourd'hui, grâce à Jessica Préalpato, on parle enfin de pâtisserie ! "C'est vrai, en général les Landes c’est le canard gras, le magret... Mais on a aussi le pastis landais, la tourtière aussi, et de belles pâtisseries !" sourit-elle.

D'ailleurs, "à chaque fois que je rentre au pays, je mange le pastis de ma maman, sinon les tourtières, c'est très spécifique, on les achète". 
 

... Et pour la future maman !


Jessica Préalpato est en congés maternité depuis presque un mois. Mais pas question pour elle de quitter pour autant les cuisines du Plaza. Elle continue de s'y rendre au moins une fois par semaine. Car elle continue d'établir la carte des desserts, de goûter les "avancées"... "Je ne me vois pas arrêter complètement !"

La pâtissière fraîchement primée attend une petite fille pour le mois de juillet. Et d'ores et déjà elle la sait très gourmande :

"Je sais qu’elle aime le sucré, dès que je mange du sucre, elle se réveille, je sens que ça lui éveille les papilles…"


Dès le mois d'octobre Jessica Préalpato réintégrera les cuisines du Plazza Athénée. "Je suis bien avec Alain Ducasse, et j'ai envie de pousser encore le thème de la naturalité avec lui", annonce-t-elle avant de conclure, "ça a été une belle année pour moi".
 
  

Découvrez le reportage que nous lui avons consacré en novembre dernier :

Découvrez le portrait de Jessica Préalpato réalisé par France 3 Aquitaine
 

  



  
    
    
    
    
    
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation de soutien dans le quartier de Grande Garenne

Les + Lus