Landes : Le coureur de l’extrême Philippe Richet ne connaît pas de limite

C'est un nouvel exploit que vient de réaliser le Montois Philippe Richet. Cet habitué des podiums sur les courses extrêmes à travers le monde vient de terminer 3ème du World Marathon Challenge : une épreuve unique : 7 marathons en 7 jours sur 7 continents.

Par sp

En l’espace d’une semaine, il aura connu l’hiver, l’été, les décalages horaires, des climats différents et des paysages à couper le souffle.

Courir sept marathons, en sept jours, sur sept continents : l'Antarctique, l'Afrique, l'Océanie, l’Asie, l'Europe, l'Amérique du Sud et l'Amérique du Nord.

Un défi hors norme pour le commun des mortels mais pas pour Philippe Richet.

A 51 ans, le montois a passé ses vacances à courir le monde : 42 kilomètres et 195 mètres par jour :

« Ça m’a pris quoi ? 3 h45 de moyenne ! En fait c’était la seule activité de la journée ! » résume celui qui a repris son travail dans un magasin de sports.

L’ancien fumeur avait cette course extrême « dans la tête, depuis 3 ou 4 ans ».

Il a réussi à aller au bout et termine même 3e du classement général en remportant la dernière étape à Miami.
 
Philippe Richet est le second français à terminer ce challenge. Un défi autant physique que psychologique.

Clement Alet et Dephine Roussel Sax l'ont rencontré à son retour.  Le champion aux 7 marathons est déjà de retour au travail
 
Philippe Richet raconte son exploit

Sur le même sujet

Les + Lus