Rassemblement à Mont-de-Marsan : "Ça fait 3 ans qu'on m'a enlevé mon frère parce qu'il était d'origine maghrébine"

Une centaine de personnes s'est rassemblée ce 5 juin, en hommage à Saïd, ce père de famille landais mort en 2018 après avoir reçu 5 balles. L'auteur présumé, son voisin, est en liberté dans l'attente de son procés. Sa famille ne comprend pas le silence autour de ce crime raciste.

Le rassemblement a mobilisé une cinquantaine de personnes à Mont-de-Marsan.
Le rassemblement a mobilisé une cinquantaine de personnes à Mont-de-Marsan. © M.Dubieilh

 Ils se sont rassemblés en souvenir de Saïd El Barkaoui, tué par son voisin, Claude Gorsky, à Ychoux. C'était il y a trois ans, le 20 mai 2018.

Sa Soeur Jamila a pris la parole face à un public touché par cette famille en deuil face à la perte mais aussi à ce contexte particulier, entre racisme ordinaire et problèmes de voisinage.

C'est inadmissible que cet individu soit libre comme vous et moi !

Jamila El Barkaoui, soeur de Saïd

Sa voix tremblait d'émotion mais elle voulait adresser un message : "je mène ce combat parce que c'est inadmissible que cet individu soit libre comme vous et moi... A respirer, à profiter alors que mon frère avait 38 ans... Il a été abattu devant ses enfants".

"La justice doit beaucoup à mes neveux et nièces. Pour leur reconstruction, elle leur doit de juger et condamner cet individu, cet assassin".

Jamila El Barkaoui, la soeur de Saïd, s'est adressé aux personnes rassemblées ce 5 juin à Mont-de-Marsan.
Jamila El Barkaoui, la soeur de Saïd, s'est adressé aux personnes rassemblées ce 5 juin à Mont-de-Marsan. © M.Dubieilh

Saïd El Barkaoui, père de six enfants est décédé le 4 juin 2018 des suites de ses blessures.

Le 20 mai 2018 à Ychoux, Claude Gorsky, voisin retraité de Said El arkaoui, lui aurait tiré dessus à cinq reprises avant de le traiter de « sale arabe ». Quinze jours plus tard, le père de famille décède à l'hôpital. 

 Regardez le reportage de Margaux Dubieilh et Thierry Gardet.

durée de la vidéo: 01 min 44
Rassemblement en souvenir de Saïd El Barkaoui

Aujourd'hui, la famille demande une reconnaissance sociale de ce crime raciste.  Car selon les associations qui la soutiennent, l'affaire avait été très peu couverte par les média nationaux. Si la notion de racisme a été retenue en nombre dernier par l'instruction, il faudra attendre octobre pour que la Cour d'Assises de Mont-de-Marsan juge Claude Gorsky. Il risque la prison à perpétuité.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers manifestation économie social