Les oiseaux de nuit plus vulnérables après le passage à l'heure d'hiver

Une fois sa mobilité retrouvée, cette chouette Effraie des Clocher retrouvera sa liberté. / © France 3 Aquitaine
Une fois sa mobilité retrouvée, cette chouette Effraie des Clocher retrouvera sa liberté. / © France 3 Aquitaine

Dans les centres de sauvegarde de la faune sauvage, les oiseaux nocturnes affluent. Après le passage à l'heure d'hiver, ils sont plus fréquemment victimes de collision contre des véhicules. Reportage au centre Alca Torda dans les Landes. 

Par AR

Il n'y a pas que les cyclistes et les piétons qui sont plus vulnérables sur les routes après le passage à l'heure d'hiver...En effet, les animaux sauvages pâtissent aussi du décalage de nos horaires de circulation sur les routes à la nuit tombée.

Hiboux et chouettes sont donc plus souvent victimes de collisions avec des véhicules. Dans les Landes, le centre de soins Alca Torda recueille 800 animaux chaque année, parmis lesquels ces accidentés de la route. 
 


"Là, on a une petite chouette Hulotte qui s'est fait percuter par une voiture très récemment", explique Laura Labarthe, responsable du centre.

Dans les premiers instants après le choc, "l'idéal, c'est de mettre l'oiseau dans un carton avec une bouillotte pour le réchauffer. Les animaux tombent très facilement en hypothermie, et la température corporelle d'un oiseau est de 41°C", souligne-t-elle. 

Après sa prise en charge, chaque animal est soigné et nourri selon son régime alimentaire spécifique en évitant au maximum de le manipuler, pour éviter une imprégnation humaine. 

Reportage au centre Alca Torda : 
Les oiseaux de nuit plus vulnérables après le passage à l'heure d'hiver
Les oiseaux de nuit plus vulnérables après le passage à l'heure d'hiver, reportage au centre Alca Torda dans les Landes, à Pouydesseaux (40). Intervenante : Laura Labarthe, Responsable du centre de soins Alca Torda Equipe : TACHON Ludivine, ALET Clément, GRANGER Xavier
 
 Créé après la marée noire de l'Erika par la fédération des chasseurs, le centre Alca Torda (nom scientifique qui désigne un petit pingouin), accueille divers pensionnaires, notamment de nombreux jeunes hérissons. 

En cas de découverte d'un animal en détresse dans les Landes, il faut contacter le 06.82.20.00.10 pour joindre le centre. 

D'autres "cliniques" des animaux sauvages sont implantées dans la région, comme le centre LPO d'Audenge, en Gironde, et celui d'Hegalaldia dans les Pyrénées-Atlantiques. 
 
 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus