Une statue de Pierre Albaladejo inaugurée à Dax

Publié le Mis à jour le
Écrit par Andde Irosbehere
Statue de Pierre Albaladejo à Dax
Statue de Pierre Albaladejo à Dax © AFP - Gaizka Iroz

L'ancien ouvreur international Pierre Albaladejo, devenu consultant à la télévision et à la radio, a été honoré par sa ville de Dax ce vendredi. Une statue a été érigée à son effigie, en présence de nombreuses personnalités du monde du rugby.

"Monsieur Drop" comme on le surnomme a désormais sa statue à Dax. Elle le représente avec un ballon en main, prêt à faire une passe, et mentionne aussi le nom des 38 internationaux français qui ont joué à Dax, comme l'a souhaité Pierre Albaladejo, afin de rendre hommage aussi au rugby landais.



Oeuvre du sculpteur stéphanois Christian Maas, la statue a été inaugurée à quelques mètres du stade Maurice Boyau, en présence d'un grand nombre d'anciens joueurs internationaux comme Jean-Pierre Bastiat, Fabien Pelous, Raphaël Ibanez, Richard Dourthe, Olivier Roumat, Ugo Mola ou Serge Blanco.

30 sélections en équipe de France


Agé aujourd'hui de 83 ans, Pierre Albaladejo est une figure du rugby français. Il n'aura connu qu'un seul club dans sa carrière, celui de l'US Dax où il s'est illustré pendant 14 saisons. Sélectionné à 30 reprises en équipe de France, de 1954 à 1964, "Bala" a marqué son époque en tant que demi d'ouverture, avant de devenir le premier consultant rugby à la télévision. Au côté de Roger Couderc, il a commenté au total près de 650 matchs en 35 ans.

A noter qu'avant lui, seul le demi-de-mêlée gallois Gareth Edwards et le deuxième ligne néo-zélandais Colin Meads ont été statufié de leur vivant.

Le reportage de Patrick Pannier et Laurent Montiel

durée de la vidéo: 01 min 40
Inauguration de la statue de Pierre Albaladejo ©France 3 Aquitaine

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.