Un titre européen dans le viseur pour les filles de Basket Landes

Les joueuses landaises sont à deux marches du sacre. Elles se préparent avec ardeur à leur première demi-finale européenne. Ce sera mardi à Villeneuve-d'Asq, l'une des meilleures équipes françaises. 

Par CA

"Ce sont de très bonnes joueuses, ça va être compliqué" nous confie l'une des basketteuses landaises en plein entraînement physique avant le match de mardi.

Pour leur première demi-finale de l'Eurocoupe, la petite équipe qui monte va devoir affronter des nordistes expérimentées, puisque Villeneuve-d'Asq compte plusieurs filles en équipe de France et son budget, de deux millions d'euros, est l'un des plus important de l'hexagone.

Qu'importe, les landaises qui avancent lentement mais sûrement depuis quelques années, ont acquis des bases solides et l'envie d'y arriver.

"Basket Landes c'est un club qui, depuis douze ou treize ans, construit, petit à petit, avance, se rapproche. Ca fait un quart de finale de Coupe d'Europe, deux demi-finales de championnat qu'on fait d'affilée. Donc voilà, on continue d'avancer. Est-ce que cette année sera l'année du titre? J'espère, mais quoi qu'il arrive il faut qu'on continue dans cette volonté là" explique le coach Olivier Lafargue.


La demi-finale aller aura lieu à Villeneuve-d'Asq mardi à 20h30. Le match retour se jouera à Mont-de-Marsan vendredi. Les filles pourront compter sur le soutien de leurs supporters qui ont déjà raflé l'ensemble des places.

Côté championnat français, les landaises sont quatrièmes de la première division et comptent bien terminer dans le top 4 cette saison. Leur prochain match est fixé au 30 mars. Ce sera contre.... Villeneuve d'Asq. 

Regardez le reportage d'Ingrid Gallou et Jean-Yves Pautrat :

Les filles de Basket Landes se préparent à leur 1ère demi-finale de l'Eurocoupe
Le club ne cesse de progresser d'année en année et n'a jamais été aussi près du titre européen. Les landaises affronteront Villeneuve d'Asq mardi pour le match aller, l'une des meilleures équipes française.

 

Sur le même sujet

Fraude à la licence IV : les commerçants de Sarlat s'inquiètent

Les + Lus