Le port du masque de nouveau obligatoire à l’école dans les Deux-Sèvres et la Vienne à partir du 8 novembre

Publié le
Écrit par R.B.
Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © Luc Nobout - MaxPPP

L'annonce est tombée ce 3 novembre 2021. Le port du masque va de nouveau devenir obligatoire dans 39 départements où le taux d'incidence dépasse le seuil d'alerte. Une décision qui devrait concerner la Vienne et les Deux-Sèvres.

Alors que les taux d’incidence repartent à la hausse, une des premières mesures pour endiguer une reprise de l’épidémie de Covid-19 est de rendre le port du masque de nouveau obligatoire à l’école. "Cela concerne, pour lundi prochain [8 novembre 2021], 39 départements où le masque avait été rendu optionnel, où le masque redeviendra malheureusement obligatoire à compter de la semaine prochaine", a annoncé le 3 novembre, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement en conférence de presse. Une mesure qui touche vraisemblablement la Vienne et les Deux-Sèvres.

Les Deux-Sèvres et la Vienne au-dessus du seuil d'alerte

De plus en plus de départements ont un taux d’incidence qui dépasse le seuil d’alerte fixé à 50 cas positifs au Covid-19 pour 100 000 habitants. Au total, comme le précisent les données de Santé Publique France, à présent, 61 départements sont concernés. Par ailleurs, la moyenne nationale est, elle-même, de 60,7 cas positifs pour 100 000 habitants. En Poitou-Charentes, deux départements dépassent ce seuil d’alerte : la Vienne et les Deux-Sèvres.

Sur la période du 24 au 31 octobre 2021, les taux d’incidence en Deux-Sèvres et en Vienne sont respectivement de 80 et de 63,3 cas positifs pour 100 000 habitants. Des chiffres stabilisés au-dessus du seuil d’alerte conduisant le gouvernement à rendre le masque de nouveau obligatoire dans les écoles, dès la rentrée des vacances de la Toussaint, le lundi 8 novembre 2021. "Dès lors que la situation se dégrade, malheureusement, nous devons réactiver un certain nombre de mesures", a justifié Gabriel Attal. Cette obligation avait été levée depuis le 4 octobre, petit à petit, dans 79 départements. Ces derniers remplissaient la condition d’avoir un taux d’incidence inférieur à 50 cas pour 100 000 habitants pendant au moins 5 jours consécutifs.

À l’inverse, si le seuil est dépassé pendant 5 jours consécutifs, le protocole sanitaire exige que l’obligation du masque à l’école primaire soit de nouveau à l’ordre du jour. Si toutefois Gabriel Attal, n’a pas précisé quels départements sont concernés, il a bien indiqué qu’ils sont au nombre de 39. Ce qui, ajouté aux 22 départements où cette obligation n’avait pas été levée, porterait à 61 le nombre de départements touchés. Comme les 61 départements où le taux d’incidence est supérieur au seuil d’alerte dont font partie la Vienne et les Deux-Sèvres.

En Charente et en Charente-Maritime, le taux d’incidence reste, pour le moment, en deçà du seuil d’alerte. Si la Charente, avec 48,8 cas positifs pour 100 000 habitants s’en approche pourtant dangereusement, la rentrée des vacances de la Toussaint ne devrait pas s’y effectuer masqué.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.