Cet article date de plus de 5 ans

Le transport en autocar prend doucement son essor en Poitou-Charentes

Dopé par la loi Macron, le transport en autocar se développe en Poitou-Charentes. La compagnie d'autocars, Ouibus, a lancé une nouvelle ligne entre Bordeaux-Poitiers-Tours-Orléans-Paris le 1er décembre.
Isilines, Flixbus, Eurolines... Encouragées par la loi ouvrant à la concurrence le marché des transports en commun, de plus en plus de compagnies d'autocars "Macron" se lancent dans la course.

Le 1er décembre, c’est au tour de la filiale lowcost de la Sncf, Ouibus, d'inaugurer une nouvelle ligne dans le Poitou-Charentes. Un aller-retour quotidien sera assuré entre Poitiers, Paris, Bordeaux,Tours et Orléans. Comptez 19€ pour rejoindre la capitale, soit deux à trois fois moins cher que le train. Ces prix sont néanmoins variables et peuvent parfois excéder ceux du rail.

Pour l’instant, la Sncf n’a pas annoncé sa volonté de développer le réseau régional. "Notre offre a vocation à évoluer en fonction de la demande et du potentiel de chaque région", affirme l’entreprise de transport.
Pour l’heure, le Poitou-Charentes n’a pas vraiment été la priorité de la Sncf. Tandis que le Sud-Est de la France et la Bretagne sont parfaitement desservis, la ligne Bordeaux-Poitiers-Tours-Orléans-Paris est la première créée dans la région.

La loi Macron ne fixe qu’une restriction au développement de nouvelles lignes : elles doivent s’étendre sur 100km minimum.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie transports transports en commun