Dans la région, chacun se souvient où il était et ce qu'il faisait en cette fin décembre 1999. 
Il y a 20 ans, le 26, 27 et 28 décembre 1999, deux tempêtes ont frappé en 48 heures la France. La deuxième, Martin, surnommée à l'époque "la tempête du siècle", a laissé son empreinte sur le territoire, à jamais.

Retour sur la tempête du siècle

Le 26 décembre 1999, la tempête Lothar arrive sur la France, particulièrement au Nord. Le Sud-Ouest est relativement épargné. Mais dans la nuit du lundi 27 au mardi 28 décembre 1999, une seconde tempête dénommée Martin, se déchaîne à son tour sur le pays. Les rafales de vent ont soufflé jusqu'à 175 km/h causant des dégâts humains et matériels considérables.

Le 27 décembre 1999, l'ouragan Martin balayait les côtes en Charente-Maritime :
1 433 000 foyers sont privés d'électricité, d'éclairage et pour beaucoup de chauffage. 250 000 pour le seul département de la Gironde.
 
© Jullian Dominique / MaxPPP
© Jullian Dominique / MaxPPP

10.000 peupliers déracinés dans le Marais Poitevin

Le Marais Poitevin est défiguré, les peupliers ont été déracinés, 10.000 d'entre-eux gisent à terre. En tout, près de 300 000 m3 de bois recouvrent le Marais.
 
Les souches de peupliers déracinés sont parfois restées très longtemps avant d'être déblayées. / © DERRICK CEYRAC / AFP
Les souches de peupliers déracinés sont parfois restées très longtemps avant d'être déblayées. / © DERRICK CEYRAC / AFP

Deux réacteurs sur quatre stoppés pendant plusieurs semaines après la tempête de 1999

Le 27 décembre 1999, la centrale nucléaire du Blayais subissait un incident de niveau 2 sur 7 sur l’échelle internationale des événements nucléaires. Son système de secours de refroidissement des réacteurs a été inondé par les eaux de l'estuaire de la Gironde et mis hors service.
 
retour sur la tempête de 1999

Une nuit de cauchemar

Dans la nuit du 27 au 28 décembre 1999, la commune rurale de Saint-Ciers-sur-Gironde a été entièrement noyée sous les eaux de l'estuaire de la Gironde. Stéphane Raymond, jeune éleveur de vaches laitières installé en bord de fleuve, a vécu un cauchemar cette nuit-là.
A Saint-Ciers-sur-Gironde, Stéphane Raymond, un jeune éleveur de vaches laitières, a perdu ses bêtes (à l'époque des vaches laitières) et ses hangars. Son exploitation agricole héritée de ses parents se situait en bord de Gironde.
 
la tempête de 1999 en Gironde

Un sinistre bilan

La tempête Martin est restée gravée dans les mémoires. Il y a 20 ans, elle faisait 92 morts en France, dont 24 en Poitou-Charentes. Le 27 décembre 1999, des rafales atteignant les 200 km/h ont été enregistrées sur nos côtes.
Le 27 décembre 1999, les rafales atteignent les 200 km/h. L'anémomètre du phare de Chassiron à Saint-Denis d'Oléron, se bloque à son maximum. Du jamais vu en France.
 

Et aujourd'hui ? 20 ans après...

27 décembre 1999 : une partie de la France se retrouve dans le noir, son réseau électrique aérien à terre. La Dordogne est alors particulièrement impactée. Un plan pluriannuel d'enfouissement est lancé.  Fin 2018, 40,4 % du réseau est enfoui. 

La Dordogne reste un dépatement en retard pour l'enfouissement du réseau électrique 

L'apocalypse dans la forêt du Médoc

Dans la nuit du 27 au 28 décembre 1999, la tempête Martin frappait durement le Sud-Ouest et en particulier la Gironde, provoquant la mort de deux personnes et détruisant une grande partie de son massif forestier. Comment la forêt s'est-elle remise 20 ans après ?
 
© Laurent Theillet /MaxPPP
© Laurent Theillet /MaxPPP