Agen : l'aéroport de La Garenne va perdre son statut international

L'aéroport de La Garenne va perdre son statut international avec la disparition de de son point de passage aux frontières (PPF), passage obligé pour les passagers des vols en provenance ou à destination de l'espace Shengen.

Par Anissa Harraou

La Garenne doit perdre son poste de passage frontalier et la brigade des Douanes est vouée à la fermeture en 2019. Cette décision sonne la suppression de 6 postes de douaniers.

Cela fait maintenant 5 ans qu'on en parle : la disparition du point de passage frontalier (PPF) hors espace Schengen dont bénéficie l'aéroport d'Agen. L'Union des aéroports français a anoncé en septembre dernier, la suppression de 13 de ces PPF sur le territoire national, sans en donner la liste. 

Dans la région, seuls les aéroports de Mérignac, Blagnac et Bergerac resteraient en statut international. Déjà les aéroports d'Auch, Montauban, Labenque et Périgueux ne sont plus considérés comme des aéroports ouverts à l’international.


L'aeroport de La Garenne en quelques chiffres


Manifestement, il ne manquerait plus que la validation de l'Union européenne pour fermer les portes d'une des activités aériennes de la Garenne. Elle n'est pas majoritaire face aux 39 098 passagers des avions commerciaux (sources UAF) qui ont embarqué ou débarqué en 2015 sur l'aérodrome départemental.

Chaque année, c'est 40 000 passagers qui transitent à l'aéroport de La Garenne. Il faut tout de même souligner que la majorité de ces passagers voyage principalement a destination ou en provenance de Paris. En 2015, seuls 246 passagers internationaux ont foulé le sol de cet aéroport qui recence 30 000 atterrissages par an. 

Sur le même sujet

Mag Basque : Enfants juifs en Pays basque 1940-1945

Les + Lus