CARTE. Législatives 2022. Rassemblement National en tête, sortie d'Olivier Damaisin LREM pour ce premier tour en Lot-et-Garonne

Publié le Mis à jour le
Écrit par Julie Chapman .

Dans les départements, les trois circonscriptions ont placé des candidats du Rassemblement National au second tour. Des résultats loin de 2017 : le département avait placé des candidats LREM à l'Assemblée Nationale, dans chacune des circonscriptions.

Aujourd'hui, le Rassemblement National a opéré une véritable poussée en déployant des représentants dans tout le département. Des candidats qui seront présents au second tour dans chacune des circonscriptions.

Un député sortant LREM est battu. 

Dans le département, la République en Marche avait réalisé un grand chelem en 2017, en remportant les trois circonscriptions du département.

► Retrouvez les résultats du premier tour par circonscription en tapant votre ville

Une triangulaire dans la première circonscription

Sept candidats étaient sur la ligne de départ dans cette première circonscription. Parmi eux, Michel Lauzzana, issu de la majorité présidentielle, qui tente de briguer un second mandat. Le député sortant sera au second tour. Il s'est qualifié avec 29,64% des suffrages exprimés.

Mais il devra se battre dans une triangulaire qui l'opposera à Sébastien Delbosq, le candidat RN et Maryse Combres, la candidate Nupes. Sébastien Delbosq a de son côté remporté 27,87% des voix. Maryse Combres, candidate écologiste sous la bannière Nupes arrive en troisième position avec 26,21% des suffrages.

En 2017, Michel Lauzzana avait battu le maire d'Agen, Jean Dionis du Séjour (MoDem) qui s'était alors présenté sous l'étiquette UDI. Michel Lauzzana l'avait emporté avec 56,85% des voix.

Trois candidats au second tour dans la deuxième circonscription

Dans cette deuxième circonscription, tous les regards sont tournés vers le Rassemblement National, après des suffrages qui ont plébiscité Marine Le Pen aux dernières élections présidentielles (53,39%). 

Une position de favori qui s'est confirmée ce soir avec l'affiche d'une triangulaire pour le second tour. Hélène Laporte (RN), arrive en tête avec 30,55% des voix. Elle sera face à Christophe Courrègelongue (Nupes) qui remporte 26,03% des suffrages et le député sortant, Alexandre Freschi (Ensemble!) qui obtient 25,62% des voix. 

Le candidat de la Nupes a ainsi demandé à ce qu'Alexandre Freschi se retire de la course. 

C'est un camouflet. S'il se maintient au second tour, il agit sciemment pour faire élire une candidate Rassemblement National.

Christophe Courrègelongue, candidat Nupes

Mais du côté de la majorité présidentielle, la demande ne sera pas suivie, promet le député sortant.

"Il faut être cohérent, aujourd'hui la Nupes a fait le plein de ses voix, nous il nous manque des électeurs. J'appelle ceux qui ont voté Emmanuel Macron et j'appelle même tous les républicains à faire de même pour faire barrage aux deux extrêmes", réagit Alexandre Freschi (Ensemble!).

Au total, huit candidats étaient dans la course pour cette deuxième circonscription. En 2017, Alexandre Freschi, de la majorité présidentielle avait remporté le siège de député, face à Hélène Laporte (RN), aujourd'hui cheffe de fil du RN au Parlement européen.

Un second tour sans le député sortant dans la troisième circonscription

Treize candidats se sont présentés pour représenter la troisième circonscription du Lot-et-Garonne et succéder à Olivier Damaisin.

Le candidat (Ensemble!) ne sera en effet par présent au second tour. Ce dernier sera disputé entre Annick Cousin (RN) qui obtient 24,96% des suffrages et Xavier Czapla (Nupes), plébiscité par 22,91% des voix. 

"Nous sommes derrière Annick Cousin, du Rassemblement National. Je fais donc un appel solennel au front républicain. Je demande à ce que les électeurs se positionnent clairement en faveur d'un partage des richesses. Nous sommes dans un département où il y a beaucoup de fâchés mais pas de fachos", déclare, sur France 3 Aquitaine, Xavier Czapla, le député de la Nupes.

Un report des voix qui ne sera pas suivi par Olivier Damaisin, le député sortant, qui regrette une "dissolution des voix", face à la multiplicité des candidats.

Pour ma part, ce sera très simple, je voterai blanc. Ce sont pour moi des extrémistes, que je ne veux pas pour mon pays.

Olivier Damaisin, candidat Ensemble !

Ecoutez sa réaction sur notre antenne ce dimanche soir. 

durée de la vidéo : 22sec
Olivier Damaisin ©France 3 Aquitaine

Le député sortant avait récolté 60,43% des voix en 2017, face au Rassemblement national (Front National à l'époque) représenté par Etienne Bousquet-Cassagne.

► Retrouvez les résultats du premier tour des élections législatives dans votre région

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité