Lot-et-Garonne : le Département propose à ses habitants de voter pour leurs projets solidaires préférés

Depuis juillet, les Lot-et-Garonnais peuvent voter pour un projet d’initiative citoyenne, qui sera financé par le Département. Parmi eux, le Hang’Art bus, un bus-restaurant itinérant. 

L’opération entre dans sa dernière phase, celle de vote. Depuis juillet, les Lot-et-Garonnais peuvent choisir trois projets qu’ils souhaitent voir financés par le Département.

► Retrouvez le reportage d'A. MacArthur et B-P. Morin


Une initiative citoyenne pour “contribuer à la construction de projets et ainsi participer à la modernisation du Lot-et-Garonne”, explique le département sur son site. 

Pour voter, seulement deux critères : avoir 11 ans et résider dans le département. Au total, 406 projets ont été pré-sélectionnés par le département. Parmi eux, des idées de vélos pour tous, un annuaire pour les citoyens, l’ouverture d’une classe de danse : il y en a pour tous les goûts et dans tous les domaines.  

Un bus-restaurant sur les routes

Numéro 5018, le Hang’Art propose de son côté un bus-restaurant itinérant qui sillonnerait une vingtaine de villages lot-et-garonnais. “On a des personnes âgées qui ne roulent plus la nuit, ou des personnes qui vivent dans des communes mal desservies par les transports en commun. Pour eux, chaque sortie est une organisation à l’avance. Donc on s’est dit que si les gens ne pouvaient pas venir à nous, nous irions à eux”, explique Elodie Sauvage-Ferezin, la directrice du Hang’Art.

Le projet a déjà reçu 256 votes, dus en partie à sa présence déjà établie dans l’économie sociale et solidaire du département. Le Hang’Art propose en effet des repas à petits prix, tout en limitant au maximum le gaspillage alimentaire en récupérant au maximum des invendus."On propose des menus entrée-plat-dessert pour 10€. C’est relativement pas cher et ça permet d’être accessible à tout le monde”, précise Rachid Dadda, cuisinier du Hang’Art. L'entreprise sociale et solidaire affiche un soutien de taille sur ses réseaux. Le restaurant joue d’ailleurs de cette solidarité active pour voir son projet financé. Il demande 50 000€. Et du côté des clients, l’idée semble être une évidence. “J’espère que le bus va apporter du lien social à ces personnes pour les aider à se resocialiser et leur apporter une aide”, souhaite Nathalie, une habituée. 

À ses côtés, Jean en est déjà convaincu. “Quand on vient manger ici seul, on est jamais seul à table”. Une phrase lancée en l’air qui montre pourtant la philosophie du lieu.

Les Lot-et-Garonnais ont désormais jusqu’au 4 septembre pour voter pour leurs projets préférés. Les lauréats seront dévoilés le 16 septembre prochain.