• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Brexit : en Lot-et-Garonne, les ressortissants britanniques sont inquiets face à leur avenir

Brexit : en Lot-et-Garonne, les ressortissants britanniques sont inquiets face à leur avenir
Alors que les députés britanniques viennent d'enclencher le processus de divorce avec l'Europe, les anglais de la région s'inquiètent de leur futur statut d'étranger non européen. Rencontre avec des ressortissants britanniques à Lauzun, dans le Lot-et-Garonne.  - France 3 Aquitaine - B.Morin / B.Bracot

Alors que les députés britanniques viennent d'enclencher le processus de divorce avec l'Europe, les Anglais de la région s'inquiètent de leur futur statut d'étranger non européen. Rencontre avec des ressortissants britanniques à Lauzun, dans le Lot-et-Garonne. 

Par Caroline Robin

Au lendemain du vote du parlement britannique, l'inquiétude s'empare des ressortissants anglais à Lauzun dans le Lot-et-Garonne.


Continuer dans cette direction, à mon avis, c'est une catastrophe, déplore Maggie Morton, une ressortissante britannique. 

Une association pour défendre les droits des citoyens britanniques 

L'association Fair deal for expats rassemble à Lauzin et dans 18 pays les ressortissants britanniques. Une organisation créée pour protéger les droits des citoyens britanniques si le Royaume-Uni quittait l'Union Européenne. Elle a lutté, en vain, pour que le parlement contredise le référendum qui s'est tenu le 23 juin 2016. 

A Lauzun, commune limitrophe du Lot-et-Garonne et de la Dordogne, on compte 90 britanniques sur 750 habitants. Les Anglais s'impliquent activement dans la vie municipale.  Deux d'entre eux sont conseillers municipaux. Mais en devenant non européens, ils ne pourront plus exercer leurs fonctions d'élus. 

Dans un avenir plus ou moins proche, ils vont perdre leur statut d'élu. Ce qui est très ennuyeux pour nous parce qu'ils participent beaucoup à la vie communale, explique Fabrice Esposito, maire de Lauzun.

Solution alternative : l'obtention de la nationalité française

Refusant de devenir non européens, certains Britanniques de Lauzin envisagent d'obtenir la double nationalité. En France, près de 200.000 Britanniques s'apprêtent à faire le grand saut dans l'inconnu

Sur le même sujet

Gilles Gauthier, directeur de la SOBEVAL

Les + Lus