CARTE. Législatives 2022 : deux députés rassemblement national en Lot-et-Garonne, un pour la majorité présidentielle

Trois sièges sont en jeu dans le département. Hélène Laporte, pour le RN est élue. Annick Cousin, RN également. Michel Lauzzana, majorité présidentielle, est élu.

Au premier tour, le département était largement en faveur du Rassemblement National, en plaçant des candidats dans chaque circonscription au second tour, dont deux arrivés en tête dimanche dernier.

Au premier tour, deux candidats de la majorité présidentielle s'étaient qualifiés pour le second tour. Ils étaient trois issus de la Nouvelle Union Populaire écologiste et sociale (Nupes). Trois candidats du Rassemblement National étaient également dans la course ce dimanche.

► Retrouvez les résultats dans votre circonscription en tapant le nom de votre commune :

Une démission pour faire front dans la première circonscription

Michel Lauzzana, député sortant LREM est réélu avec 51,48% des voix. L'abstention se situe à 50,29 % des inscrits.

Malgré sa victoire dimanche dernier, le bulletin de Maryse Combres, EELV, était absent des bureaux de vote. La candidate Nupes a choisi de se désister en faveur de son opposant Ensemble! le député sortant Michel Lauzzana, pour faire front contre le Rassemblement National, arrivé en seconde position, lors du premier tour. 

Dimanche dernier, Michel Lauzzana était arrivé en tête avec 29,64% des suffrages. Ce dimanche, il aurait dû donc être dans une triangulaire avec Sébastien Delbosq (RN), qui avait remporté 27,87% des suffrages et Maryse Combres (Nupes), qui avait obtenu 26,21% des voix soit 11 772 voix que le député sortant espère récupérer ce dimanche. 

C'est donc la stratégie du front républicain qui s'applique dans cette circonscription, mais l'appel pourrait bien ne pas être suivi par certains électeurs qui auraient décidé d'exprimer leur méfiance vis-à-vis de la coalition macroniste. A l'issue du premier tour, le député sortant ne pouvait en effet s'appuyer que sur 800 voix d'avance sur son adversaire mariniste.

Bataille à trois dans la deuxième circonscription

Hélène Laporte, déjà députée européenne, gagne ce dimanche soir la 2e circonscription avec 39, au terme d'une triangulaire, avec 39,44%

Dans le Marmandais, la bataille restait à trois. Alexandre Freschi, qui avait été approché par la majorité pour se retirer de la course, après sa troisième place dimanche dernier, a finalement décidé de se maintenir. Pas d'appel donc à faire barrage au RN adressé aux électeurs dans cette circonscription qui avait placé Hélène Laporte en tête des suffrages, avec 30,55% des votes.

Le candidat Nupes, Christophe Courregelongue est lui arrivé en seconde position avec 26,03% des voix, devant Alexandre Freschi (Ensemble!) qui a obtenu 25,62% des suffrages. 

La situation s'annonce donc très favorable pour la candidate du Rassemblement National, qui cumule déjà près de 2000 voix d'avance sur son second. Si Hélène Laporte peut compter sur un électorat mobilisé, elle espère également récupérer certaines voix des électeurs de la droite, qui ne seront pas représentés au second tour.

Duel des extrêmes dans la troisième circonscription

Annick Cousin, du rassemblement national est élue députée ce dimanche soir avec 56,97% et 48,54 % d'abstention dans la circonscription. 

Au premier tour, Annick Cousin, du Rassemblement National, était arrivée en tête dans le Villeneuvois avec 24,96% des voix face à Xavier Czapla, le candidat de la Nupes, qui a obtenu de son côté 22,91%. Une première place qui lui confère une courte avance de 800 voix, qui pourrait bien ne pas suffire pour remporter le second tour. 

Si Olivier Damaisin, le candidat sorti de la majorité présidentielle a appelé à voter blanc

► Retrouvez les résultats du second tour par circonscription en Nouvelle-Aquitaine