Législatives 2022 : Hélène Laporte élue députée Rassemblement National de la deuxième circonscription du Lot-et-Garonne

Elle a remporté les élections législatives ce dimanche 19 juin avec 39,44 % des voix dans cette triangulaire. Hélène Laporte, candidate du Rassemblement National représentera la deuxième circonscription du Lot-et-Garonne jusqu'en 2027. Portrait du nouveau visage de la circonscription du Marmandais.

Elle incarne la nouvelle génération du Rassemblement National en Lot-et-Garonne. En arrivant première de la triangulaire, elle a gagné avec 39,44%. A 40 ans, Hélène Laporte a été élue, ce dimanche 19 juin, à la tête de la deuxième circonscription de Gironde. Une figure du parti mariniste qui a déjà réussi à se faire un nom dans le paysage Lot-et-garonnais. 

Réaction de Hélène Laporte sur notre antenne lors de son élection ce dimanche 19 juin ►

durée de la vidéo : 00h02mn39s
Hélène Laporte élue députée Rassemblement National de la deuxième circonscription du Lot-et-Garonne ©France 3 Aquitaine

Famille lepéniste

Hélène Laporte sillonne le secteur depuis son enfance. Cette mère de deux enfants est née à Villeneuve-sur-Lot, dans une famille où la politique coulait dans les veines depuis plusieurs générations. 

Son grand-père, Jacques Laporte initie la tradition politicienne familiale en se présentant, en 1997 aux élections législatives, sous la bannière, alors du Front National.

Sa mère continuera dans cette voix en devenant en 2020 conseillère municipale dans l'opposition, à Villeneuve-sur-Lot. Hélène Laporte devient donc la troisième génération à militer, sous les couleurs du Rassemblement National. Elle intègrera d'ailleurs en 2020 le bureau national en prenant le secrétariat départemental.

De la banque à l'Assemblée

Titulaire d'un diplôme de juriste en gestion patrimoniale, elle se lance en politique en 2015, après avoir exercé pendant 17 ans au sein d'une banque française en tant qu'analyste. 

Un an plus tôt, elle prend la carte du parti mariniste avant de s'engager, lors des élections régionales de 2015. Elle devient alors conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine et œuvre dans la commission finances et enseignement supérieur, avant de devenir députée européenne.

Elle fait également campagne la même année pour les élections départementales dans le canton de Villeneuve 2 avant de briguer, en 2017, le siège de député dans la deuxième circonscription du Lot-et-Garonne. Elle essuiera alors un échec face à Alexandre Freschi. 

Cette élection fait donc figure de revanche pour l'élue mariniste à l'ascension fulgurante, qui assure porter, jusqu'à l'Assemblée, les valeurs de la ruralité.