• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

A Couthures-sur-Garonne, Benoît Poelvoorde tient son rôle de parrain du Festival

Un débat entre Benoît Poelvoorde et Sonia Devillers, journaliste à France Inter à Couthures-sur-Garonne. / © Hélène Chauwin
Un débat entre Benoît Poelvoorde et Sonia Devillers, journaliste à France Inter à Couthures-sur-Garonne. / © Hélène Chauwin

C'était le dernier débat en soirée. L'entretien de Benoit Poelvoorde, parrain de la 3e édition du Festival international du journalisme. L'acteur et humoriste belge a inversé les rôles. C'est lui qui a interviewé la journaliste Sonia Devillers. Echange décalé mais pertinent sur les médias.

Par Hélène Chauwin

Quand Gérard Davet Fabrice Lhomme ont contacté Benoît Poelvoorde au nom du groupe le Monde pour parrainer le Festival international du journalisme,  l'acteur a pensé qu'ils "avaient eu une idée vraiment saugrenue. Du coup, j'ai immédiatement donné mon accord" écrit-il sur le site du Festival.


Benoît Poelvoorde aime jouer les benêts. Mais sous ses faux airs, c'est un amateur éclairé des médias qui cite Antoine Blondin, journaliste écrivain.  Pendant une heure, sous un soleil de plomb, il a débattu avec Sonia Devillers, journaliste à France Inter. 

Il y a quelque chose de gracieux dans ce métier de journaliste : rendre compte sans objectivité. 

Benoît Poelvoorde ne regarde pas la télévision, il l'écoute. 

J'ai toujours l'impression que la réponse m'est livrée dans le sujet et çà m'angoisse.

Et de s'interroger  : "A-t-on besoin de romanesque dans le journalisme ? "

L'une des plus grandes difficultés du journalisme, c'est que les écrivains sont des journalistes. Alors qu'aujourd'hui n'importe quel connard écrit un bouquin, sur un événement qu'il a vu avant de savoir écrire



 

 

Quelques petites phrases de Benoit Poelvoorde (sorties de leur contexte)

Vanity Fair? "Tu peux même pas te torcher le cul avec, c'est trop glacé"

"Le cinéma, c'est comme le foot. C'est un monde de parvenus". 

"Il faut garder son jardin secret ou en faire un métier". 

Sur le même sujet

Opération péage gratuit jeudi soir à Pau, 1e action des gilets jaunes contre la hausse des taxes

Les + Lus