• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

A Couthures-sur-Garonne, les jeunes s'éduquent aux médias

La Grande Rédac en reportage dans les rues de Couthures-sur-Garonne le 14/07/18. / © Hélène Chauwin
La Grande Rédac en reportage dans les rues de Couthures-sur-Garonne le 14/07/18. / © Hélène Chauwin

Ne cherchez pas ! Il n'y a qu'au Festival international du journalisme de Couthures-sur-Garonne que l'on trouve le P'tit Monde. Un quotidien réalisé par des jeunes. Les plus connectés participent à l'atelier Snapchat. Une immersion dans le métier pour apprendre à vérifier une information. 

Par Hélène Chauwin

Dans l'école du village, ils travaillent par petits groupes. 
A l'ombre du préau,  Mathilde et Yann s'apprêtent à faire leur première interview. Celle de  Marion Bril, historienne et Youtubeuse. 
 
Mathilde et Yann ont intégré la P'tite Rédac ce samedi 14 juillet 2018 à Couthures-sur-Garonne. / © Hélène Chauwin
Mathilde et Yann ont intégré la P'tite Rédac ce samedi 14 juillet 2018 à Couthures-sur-Garonne. / © Hélène Chauwin

La carte de presse octroyée par le Festival international du journalisme autour du cou, Yann est enthousiaste : 

C'est un joli métier. Interroger les gens, j'aime bien. Il faut être patient. savoir poser les bonnes questions

Mathilde est, elle aussi, attirée par le métier : 

J'aime bien écrire, aller chercher les infos....

A l'étage, dans les salles de classes, Serge Tisseron, le psychiatre et David Servenay, auteur de Topo sont également interviewés par la P'tit Rédac. 
 
Serge Tisseron interrogé par la P'tite Rédact à Couthures-sur-Garonne le 14 juillet 2018. / © Hélène Chauwin
Serge Tisseron interrogé par la P'tite Rédact à Couthures-sur-Garonne le 14 juillet 2018. / © Hélène Chauwin


Au même moment, dans la cour de l'école, trois jeunes amoureux des mots et de la grammaire font une dictée. La Reine, les rênes et les rennes. Le texte a été imaginé par Muriel Gilbert, correctrice au journal Le Monde. 

C'est une dictée rigolote sur les homophones et les homographes. Elle n'est pas notée. On a même le droit de poser des questions. C'est normal de faire des fautes. Le jeu, c'est d'en faire le moins possible. 

Maja a 8 ans et demi. Elle trouve la dictée "bizarre mais rigolote" Elle pense s'"en sortir" . 
Son voisin Noa, 9 ans,  est fort en orthographe. 

C'est un peu dur  mais ça va. 

A 7 ans, Pablo est du même avis que ces petits camarades : 

C'est pour apprendre. Comme ça je vais savoir écrire. 


Une fois les informations recueillies, vérifiées et corrigées, le P'tit Monde peut être imprimé. Le bouclage se fait en fin d'après-midi. Le quotidien est vendu 2 boutons, la monnaie du festival de Couthures-sur-Garonne pendant le Festival, l'équivalent de deux euros. 
 

 

A La Grande Rédac, c'est sur snapchat, une application très utilisée par les jeunes qu'on s'exerce. Léïa, 16 ans a eu l'idée de départ : "j'ai lu que Mélania Trump aurait un double". Info ou intox ? Sandra Laffont, journaliste à l'AFP,  rappelle les règles essentielles : 

  • on fait preuve de bon sens et on s'interroge. Est-ce possible de cloner les être humains? 
  • on vérifie les sources. D'où vient l'information ? 
  • on compare sur d'autres sites
  • on échange avec les autres
  • on décide si l'on partage ou non l'information. 

Sandra Laffont est l'une des créatrices de l'association Entre les lignes. Elle intervient dans les écoles pour "combattre la radicalisation, le complotisme". 

on veut donner le goût de l'info, retrouver sa dimension citoyenne, inciter à exercer son esprit critique, ne pas rester passif face à l'info.

 

Olivier Laffargue est responsable du service Snapchat du Monde. Il est étonné par le professionnalisme de ces apprentis journalistes. 


Ils nous surprennent tout les jours sur la mise en scène. Ils maîtrisent mieux que nous l'outil. Ils sont nés dedans. Mais ils méconnaissent le métier de journaliste qu'il faut démystifier. Ils ne savent pas comment on récupère une information, une source. 
 

Reportage sur la Grande Rédac





 

Sur le même sujet

le Préfet des Pyrénées-Atlantriques, Gilbert Payet

Les + Lus