Départementales 2021 : Sophie Borderie réélue à la tête du Lot-et-Garonne

Avec 12 cantons sur 21, la majorité départementale de gauche remporte ces élections. Sophie Borderie, la présidente sortante continuera donc d’être à la tête du Lot-et-Garonne pendant six ans.

La liste de Sophie Borderie, présidente du Conseil départemental du Lot-et-Garonne depuis 2019, est en tête du département.
La liste de Sophie Borderie, présidente du Conseil départemental du Lot-et-Garonne depuis 2019, est en tête du département. © France 3 Aquitaine

Pour Sophie Borderie, c’est une première élection, à proprement parler.  En mai 2019, elle prend en effet les rênes du département après la démission, pour cause de maladie, de Pierre Camani. Elue par l'assemblée des conseillers départementaux, ces élections étaient le moyen de confronter ses deux années de politique, au sein de l'institution.

Une femme à la tête du département

Parmi ses sujets-phares, la parité. Sophie Borderie regrettait, lors de son élection, un manque de représentation des femmes à la tête des instances politiques.

“J’espère que le fait que je devienne présidente va susciter des envies, et j’espère que plus de femmes vont s’engager dans la vie publique”, expliquait-elle sur notre antenne, quelques jours avant sa nomination.

Deux ans plus tard, c’est donc une consécration pour l’ancienne élue marmandaise, qui rempile cette fois, pour six ans.

L’élue marmandaise

Travailleuse, Sophie Borderie n’est pas arrivée à la tête du département au hasard. Elle débute sa carrière politique d’abord à Marmande, où elle effectue un mandat de conseillère municipale, puis de maire-adjointe aux affaires sociales.

Le département, ce sera sa seconde étape, en 2008, lorsqu’elle devient suppléante de Jacques Bilirit. Une position qui lui permettra d’accéder, en 2015 au poste de vice-présidente du Département en charge des solidarités.

Infirmière et politicienne

Sophie Borderie n’a pas peur d’afficher ses valeurs socialistes. Pendant ses mandats, la présidente sortante a axé sa politique sur la solidarité et la santé, deux thèmes chers à cette infirmière-anesthésiste.

En deux ans, cette “professionnelle qui fait de la politique”, comme elle aime se décrire, a su se créer une place et une identité dans le Lot-et-Garonne. Elle a désormais six autres années, pour transformer l’essai.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections