Un élu de Marmande a entamé une marche contre le suicide des agriculteurs

Selon les chiffres officiels, un agriculteur se donne la mort tous les deux jours en France. Patrick Maurin, conseiller municipal de Marmande, en Lot-et-Garonne, débute ce dimanche une marche spirituelle de 540 km pour alerter le grand public sur ce fléau

Patrick Maurin, béret sur la tête et bâton de marche,  ce matin accompagnés sur la route par des amis.
Patrick Maurin, béret sur la tête et bâton de marche, ce matin accompagnés sur la route par des amis. © F3A/ Gilles Coulon
C'est un fléau qui frappe le monde paysan mais dont on parle rarement : le suicide des agriculteurs.

Patrick Maurin est conseiller municipal de Marmande, commune du Lot-et-Garonne. Dans son département rural, de nombreux agriculteurs ont mis fin à leur vie, dont un de ses amis :

J'avais un ami agriculteur qui a mis fin à ses jours il y a dix ans. Il n'arrivait pas à faire face à ses dettes et il a retourné son fusil contre lui le jour où il reçu la lettre de saisie de son cheptel laitier. Il avait 58 ans et était le père de trois filles,


Pour attirer l'attention du public et du gouvernement, l'élu démarre un périple de 540 km qui doit le mener dans le Mobihan.


20 à 30 fois de suicides chez les paysans


Selon les chiffres publiés en 2016 par Santé publique de France, un agriculteur se suicide tous les deux jours. Cette profession compte 20 à 30 fois plus de suicides que les autres catégories professionnelles.

 

Marcher 500 km contre le suicide des agriculteurs



Le taux de suicide est également supérieur de 20 à 30 % au reste de la population française. Selon Patrick Maurin , tous les suicides ne sont déclarés comme tels, la réalité est encore pire.

Il aurait 600 suicides d'agriculteurs par an, soit plus d'un par jour,


selon ses calculs.

Des agriculteurs fragilisés psychologiquement suite à des difficultés financières dans la plus part de cas. 

Il existe un dispositif d'écoute téléphonique Agri Ecoute, 09 69 39 29 19 (prix d'un appel local), disponible 24 heures sur 24 avec des psychologues cliniciens qui ,assurent un suivi individuel avec l'agriculteur en détresse.

La MSA ( Mutuelle sociale agricole ) donne des informations sur les risques de suicide sur son site à destination des agriculteurs et de leur proche.

Depuis son village natal de Gontaud-de-Nogaret, Patrick Maurin a fait un discours pour expliquer son initiative dimanche matin devant d'autres élus avant son départ pour la Bretagne.
Depuis son village natal de Gontaud-de-Nogaret, Patrick Maurin a fait un discours pour expliquer son initiative dimanche matin devant d'autres élus avant son départ pour la Bretagne. © F3A/ Gilles Coulon


Un élu qui défend la ruralité


Patrick Maurin, qui est aussi un marathonien, a prévu de faire 22 étapes durant cette longue marche de 540 km, soit 24 km par jour.

L'élu a déjà effectué une marche il y a deux ans jusqu'à l'Assemblée nationale pour alerter sur la mort progressive des villages.

Cette fois-ci cela concerne la mort silencieuse de nos paysans dans la plus grande indifférence...
 

Avant de quitter son petit village de Gontaud-de-Nogaret situé près de Marmande, Patrick Maurin a assisté à une messe célébrée en souvenir des milliers d'agriculteurs qui ont commis l'irréparable.

Son arrivée, prévue dans 22 jours, se terminera par une célébration à la basilique Sainte-Anne-d'Auray, dans le Morbihan, en présence des familles de disparus.

► Reportage complet ce soir dans le journal régional.




 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société social économie politique agriculture santé événements ruralité