Municipales 2020 : à Marmande, le maire sortant face à ses anciens adjoints

© Creative Commons
© Creative Commons

Le maire sortant de Marmande, Daniel Benquet élu en 2014 avec l'UMP, devra faire face à une liste établie par ses anciens adjoints. Une nouvelle campagne sans les étiquettes LREM ni LR, qu'il a pourtant demandées. 

Par MK

Il ne connaît que trop bien ses adversaires, pour avoir travaillé à leurs côtés pendant six ans. A Marmande, le maire sortant Daniel Benquet est candidat à sa réélection, avec une liste "100% Marmande".
 

Des adjoints dissidents

Elu en 2014 sous une étiquette UMP, Daniel Benquet a perdu de nombreux soutiens en cours de route. Ainsi, en décembre 2019, six de ses adjoints et trois conseillers élus avec lui ont décidé de ne pas repartir à ses côtés. Ils reprochaient au maire des décisions sans prise en compte des avis divergents.

Le premier adjoint de Benquet, Philippe Labardin, a ensuite lancé sa propre liste "apolitique" : "Mieux vivre Marmande", sur laquelle figurent les frondeurs.

La liste de Benquet est donc largement renouvelée.

 
 

Imbroglio sur l'investiture LREM

Le maire sortant briguait un soutien LREM et en avait fait la demande auprès du comité politique départemental. Ce dernier le lui avait accordé au détriment d'un autre candidat Alain Lizzit qui demandait une investiture.

La situation a rapidement porté à confusion, d'autant plus qu'Alain Lizzit bénéficie du soutien du député local Alexandre Freschi qui attribue la situation à une méconnaissance des réalités locales. "Parmi les douze membres du comité politique départementaux, les huit qui ont voté pour Benquet n'étaient pas du Marmandais, assure-t-il. Ceux qui sont du coin ont choisi Lizzit".


Suspicions

Daniel Benquet, qui est aussi délégué départemental d’Agir 47, un satellite de LREM, devait ensuite obtenir l'aval de la CNI, la commission nationale d'investiture.  Il n'a pourtant pas séduit les instances parisiennes. Est-ce lié aux suspicions concernant un compte Facebook très à charge contre Alexandre Freschi ?

En novembre 2019, le journal Sud ouest révélait l'existence d'un compte au nom d'André Lalanne, proposant de nombreuses publications relatives à la ville de Marmande. Le député Freschi est une cible privilégiée de ses commentaires. Et les journalistes du quotidien ont rapidement révélé que le numéro de téléphone appartenant à ce mystérieux André Lalanne, supporter de Daniel Benquet était celui… du maire sortant en personne.


Si Daniel Benquet a nié être à l'origine de ces publications, les tensions dans les aspirants au label LREM sont réelles. Et au final, c'est bien Alain Lizzit qui fait campagne avec l'étiquette LREM.

 

Pas de candidat Les Républicains

Mais pour le maire sortant, les déboires ne s'arrêtent pas là. Daniel Benquet, élu avec l'UMP en 2014,  a également tenté d'obtenir un soutien des Républicains. Et là encore il a fait chou blanc. Philippe Labardin, lui, n’a jamais demandé le soutien de LR. Il n'y aura donc pas de candidat Les Républicains aux municipales à Marmande. 

La gauche est représentée par le socialiste Joël Hocquelet et sa liste "citoyenne de gauche", et la liste Marmande écologique, sociale et solidaire de Michel Céruti. 

 

Sur le même sujet

Les + Lus