Lot-et-Garonne : une femme gendarme percutée et tuée lors d'un contrôle routier

Le responsable, déja connu des services de police, a été interpelé et placé en garde à vue à la gendarmerie d'Agen. Il avait refusé d'optempérer lors d'un contrôle routier à Port-Sainte-Marie et avait percuté la jeune femme, Mélanie Lemée, gendarme de 26 ans, qui est décédée des suites du choc. 

Mélanie Lemée, âgée de 26 ans, était aussi championne de judo.
Mélanie Lemée, âgée de 26 ans, était aussi championne de judo. © FTV
Le parquet d'Agen a prévu de communiquer plus en détail, ce lundi, sur les circonstances du décès.
La section de recherches de Bordeaux a été saisie de l'enquête.

Le conducteur, selon une source proche du dossier, serait déjà connu des services de police et de gendarmerie pour des délits liés aux stupéfiants. 

Une profonde émotion

Ce dimanche après-midi, les habitants continuent de déposer des fleurs devant la gendarmerie d'Aiguillon où était affectée la victime et qui n'a pas ouvert ses portes ce dimanche. 
 
La jeune gendarme a été mortellement blessé par un chauffard à Port Sainte Marie (47).

Le drame a créé une "profonde émotion" dans le corps des gendarmes du Lot-et-Garonne qu'ils partagent sur leur page Facebook avec "la famille, les proches et nos camarades du Lot-et-Garonne frappés durement en ces terribles circonstances. La gendarmerie est meurtrie ce soir avec la décès en service de notre camarade".
 
Une émotion partagée par l'ensemble des forces de l'ordre et relayée par la préfecture du Lot-et-Garonne comme la gendarmerie nationale mais aussi le Premier ministre Jean Castex.
   Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner et son secrétaire d'Etat Laurent Nuñez "ont appris avec une profonde émotion" le décès de cette gendarme et "présentent leurs sincères condoléances à sa famille, à ses proches, ainsi qu'à l'ensemble de ses camarades de la gendarmerie", ajoutant que les honneurs militaires
lui seraient rendus.        

Refus d'optempérer

Les faits se sont produits samedi soir, vers 21h30, à Port-sainte-Marie près d'Agen. La jeune gendarme fait partie du peloton de gendarmerie d'Aiguillon qui procédait samedi à des contrôle routiers. 

L'homme incriminé au volant de sa voiture, avait déjà refusé de s'arrêter, vers 20 h 50, à un premier contrôle de la gendarmerie à Colayrac. Alors qu'il est signalé aux forces de police, il fait "demi-tour devant un barrage tenu par la police" (d'après le communiqué du ministère de l'intérieur ce dimanche matin)

A Port-sainte-Marie, un dispositif d'interception avait rapidement été mis en place par les gendarmes. Et c'est, une nouvelle fois, en tentant d'échapper au contrôle,  que le conducteur a "fait un écart pour éviter la herse déployée et quitte la chaussée" puis "heurte violemment" la gendarme...

Selon le communiqué, la jeune femme, "très grièvement blessée" est "décédée malgré l'intervention des secours". 
La gendarmerie a été fermée ce dimanche suite au décès de la femme gendarme décédée.
La gendarmerie a été fermée ce dimanche suite au décès de la femme gendarme décédée.
 

Gendarme et championne de judo

La jeune gendarme de 26 ans, qui a perdu la vie ce samedi dans l'exercice de sa mission, s'appelle Mélanie Lemée. Elle avait été affectée en 2016 à la brigade de proximité d'Aiguillon (Lot-et-Garonne), à quelques kilomètres du lieu où elle a perdu la vie.
C'était aussi une ancienne judokate de haut niveau, deux fois sacrée championne de France militaire dans sa catégorie (2016, 2017).

                  
Selon la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN), il s'agit du deuxième gendarme mort dans l'exercice de ses fonctions cette année. L'an dernier, six avaient perdu la vie dans le cadre professionnel.
           
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter