VIDEO. Face-à-face tendu entre des agriculteurs et Marine Tondelier à Marmande

durée de la vidéo : 00h01mn46s
Reportage d'I.Gallou et J.Sousa. France 3 Aquitaine. ©France télévisions

Des dizaines de militants de la Coordination rurale sont venus perturber, mardi 28 mars 2023 à Marmande, le début d'un déplacement de deux jours en Lot-et-Garonne de la secrétaire nationale d'EELV Marine Tondelier.

Le deuxième syndicat agricole, majoritaire en Lot-Garonne, l'avait avertie lundi 27 mars dans un communiqué qu'elle n'était "pas la bienvenue", après avoir "semé la violence, la haine et la désolation" en participant au rassemblement interdit contre les "mégabassines" à Sainte-Soline (Deux-Sèvres).

Mardi 28 mars, 150 à 200 de ces militants attendaient la dirigeante écologiste à la gare de Marmande.

Marine Tondelier n'est finalement arrivée qu'en début d'après-midi après avoir annulé une première visite sur le thème de la santé et s'est jointe à la manifestation contre la réforme des retraites.

Malgré la protection de gendarmes et de policiers en civil, elle n'a pu avancer que de quelques dizaines de mètres, avant d'être bloquée par des militants du syndicat agricole qui ont menacé de lui jeter du lisier. Elle a essayé en vain de dialoguer avec certains d'entre eux et a rebroussé chemin après avoir essuyé des insultes.

"Ça me fait mal au coeur parce que je suis quelqu'un d'ouvert, de démocrate, de républicaine. J'ai toujours été pour le dialogue", a-t-elle déclaré aux journalistes.

"Elle n'est pas la bienvenue, elle le sait, on le lui a dit, elle veut venir, on l'attend", avait lancé juste avant son arrivée Karine Duc, coprésidente de la Coordination rurale.

"Elle représente ce qu'on ne veut pas (...) Elle n'est que dans la déconstruction et surtout sans solution pour nous et pour tous les autres (...) Qu'elle reste dans son bureau et qu'elle ne vienne pas ici nous emmerder", avait-elle ajouté.

Le ministre de l'Agriculture Marc Fesneau a condamné ces intimidations.

avec AFP