« Le malaise des agriculteurs » - Disputandum #38

© Bec Ritchie / Unsplash / CC0
© Bec Ritchie / Unsplash / CC0

Le mal-être paysan est au cœur de l’actualité ces derniers temps. Un chiffre alarmant d'un suicide par jour dans le monde des agriculteurs est le reflet de cette dure réalité. C'est le débat que vous propose Vanessa Finot mercredi 6.11 à 22:30 sur •3 NoA.

Par Disputandum

Du film « Au nom de la terre » qui cartonne au cinéma, aux manifestations anti « agribashing », les initiatives se multiplient pour sensibiliser les citoyens et la classe politique à ce problème de fond. Une enquête récente de la MSA donne le vertige : entre 1 et 2 suicides par jour chez les agriculteurs en France, la deuxième cause de mortalité dans la profession, après le cancer. La cause la plus souvent invoquée : la baisse des cours dans différentes productions et des prix qui ne sont pas suffisamment rémunérateurs. Mais également la concurrence de pays soumis à moins de normes (CETA, MERCOSUR). Ajoutez l'endettement, un sentiment de culpabilité et vous obtenez un engrenage trop souvent fatal aux exploitants agricoles. 
Dans "Au nom de la terre", Edouard Bergeon raconte l'histoire de son père agriculteur


La situation en Nouvelle-Aquitaine

 

Les invités de Vanessa Finot : 

« Le malaise des agriculteurs » - Disputandum #38
Le mal-être paysan est au cœur de l’actualité ces derniers temps. Un chiffre alarmant d'un suicide par jour dans le monde des agriculteurs est le reflet de cette dure réalité. C'est le débat que vous propose Vanessa Finot. - •3 NoA / Vanessa Finot
 

Les thèmes abordés

La défiance autour de l'alimentation : le désamour des Français pour la viande, la méfiance pour les légumes, la tempérance pour le vin. Crainte autour des produits phyto-sanitaires.
Les dérèglements climatiques : la sécheresse et les calamités agricoles (tempêtes, les gelées)...
La crise de vocations : en France, 30.000 exploitations cessent leur activité chaque année, pour des raisons économiques ou faute de repreneur

L'émission Disputandum se devait de mettre cette thématique au coeur du débat et donner l'opportunité à des invités de prendre la parole, concernés au plus près par les préoccupations du monde agricole
Rediffsion vendredi 8 novembre à 21:10
 

Sur le même sujet

Les + Lus