Nouvelle-Aquitaine : les personnes confinées loin de chez elles peuvent désormais regagner leur domicile principal

Christophe Castaner a annoncé ce dimanche un possible retour au domicile principal pour motif professionnel ou familial impérieux. / © Francois Mori / POOL / AFP
Christophe Castaner a annoncé ce dimanche un possible retour au domicile principal pour motif professionnel ou familial impérieux. / © Francois Mori / POOL / AFP

Christophe Castaner a annoncé ce dimanche 3 mai, que chaque confiné peut regagner son domicile principal, dès maintenant. Une annonce qui permettra à de nombreuses personnes de réintégrer leur maison.

Par Julie Chapman

Invité sur le plateau du Grand jury RTL/Le Figaro/LCI, Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur a annoncé la possibilité de rentrer à leur domicile principal pour ceux qui le souhaitent. 
 

"Des efforts significatifs"

C’était une question que beaucoup se posaient, à moins de dix jours du déconfinement : comment retourner au travail sans dépasser la limite des 100 kilomètres ? 

"Ils ont la possibilité de rentrer à leur domicile principal pour reprendre une activité professionnelle ou scolariser les enfants avant le 11 mai", a assuré Christophe Castaner.
 
Ce dimanche, le ministre de l’Intérieur a donc accordé une dérogation pour ces familles confinés loin de leur domicile. 

"Les Français ont fait des efforts significatifs depuis le début du confinement. Je n’imagine pas une seconde qu’ils lèvent leur engagement", a expliqué Christophe Castaner.

Face au relâchement apparent dans certaines villes, le ministre a rappelé que les contrôles montraient "que ces personnes étaient en règle, avec une attestation remplie". Depuis le début du confinement, 19 millions de contrôles ont été réalisés dont un million qui a débouché sur des procès-verbaux.
 

Attestation obligatoire

Pour rentrer chez soi en toute légalité, il faudra cependant se munir d’une attestation obligatoire "de retour à son domicile, pour motif familial impérieux". 

Pour accompagner ces retours et limiter les fraudes, des contrôles ont été mis en place. "Nous maintiendront un très haut niveau de contrôle, avec une particularité pour le week-end prochain", a précisé le Ministre de l’intérieur.


Pas d’assouplissement pour les zones vertes

Si le ministre offre la possibilité de rentrer chez soi, il rappelle cependant que "pour combattre le virus, il faut éviter de se déplacer", appelant ceux qui le peuvent à rester dans leur lieu de confinement.

Interrogé sur les déplacements au sein des régions classées vertes, Christophe Castaner a expliqué ne faire aucun assouplissement des règles. "Si vous pensez qu’on peut libérer totalement la circulation et ne pas respecter les règle dans cette région au motif que c’est une région verte, je peux vous dire qu’en deux semaine, elle sera rouge", a martelé le ministre de l’intérieur. 

La Nouvelle-Aquitaine, aujourd'hui en vert, restera donc, comme le reste de la France soumise aux règles du déconfinement : pas de déplacement à plus de 100 kilomètres de chez soi, sauf pour le travail ou pour motif familial.
 

Sur le même sujet

Les + Lus