• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Nouvelle-Aquitaine : Le premier budget de la nouvelle région en débat ce lundi

© France 3 Aquitaine - P. Cagnato - Bordeaux conseil régional, session budget primitif 13 février 2017
© France 3 Aquitaine - P. Cagnato - Bordeaux conseil régional, session budget primitif 13 février 2017

Un peu plus de 3 milliards d'euros : premier budget à l'étude aujourd'hui qui va donner le La des priorités de la nouvelle région. La jeunesse tient une grande place dans la stratégie politique affichée. 

Par Christine Le Hesran

C'est le premier budget de la nouvelle Région qui est étudié ce lundi au Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine, un budget de référence donc élaboré sur de nouvelles bases. Il est impacté à hauteur de 10 % par le transfert de compétence du volet transport, des départements à la Région.  Il est aussi le reflet de l'harmonisation des politiques qui se poursuit. Gros dossier entre autre : la transition énergétique par le biais tout d'abord de la rénovation énergétique. Le président Rousset a ouvert la session par cette phrase : 

Nous ne sommes plus dans la fusion mais la création de la nouvelle région. 

Mises en avant : les filières d'exception comme  l'agriculture et l'agro-alimentaire. Bien sûr l'aéronautique toujours en pointe. Le président propose de développer le domaine de la santé avec pour philosophie d'intervenir afin d'aider ce secteur à prendre son essor. En général, la politique régionale va mettre l'accent sur l'intervention auprès des acteurs de terrain pour les "sortir de l'isolement". Cet isolement souligné par Alain Rousset, qui fait partie de la crise que traverse notre pays. 

La taille de la région ne doit pas être un handicap. Il y a donc des défis à relever pour équilibrer les territoires et l'attention à leur porter : des moyens d'action différenciés et adaptés selon que l'on aide les villes ou les campagnes. 

L'arrivée de la ligne LGV à Bordeaux va bouleverser la responsabilité de la région sur les trains du quotidien. La région travaille à une plus grande performance des liaisons transversales à la fois pour une plus grande régularité des trains et pour une meilleure qualité des services. La réhabilitation de lignes va se poursuivre avec une attention particulière pour :

  • Limoges-Angoulême-Saintes-Royan 
  • Sarlat - Bergerac - Libourne-Bordeaux
Enfin, le transport des marchandises par train est l'un des objectifs de l'institution régionale :
  • Agen - Auch
  • Mont-de-Marsan-Tarbes
  • Niort-Thouars
La Région va se porter candidate pour expérimenter la vignette carbone sur son terrioire nomtamment pour développer le fer. Il faudra bien trouver des recettes spécifiques dans ce domaine. 

La jeunesse dans sa globalité comme une stratégie politique

Coup d'accélérateur pour aider la jeunesse qui est "aussi le moral de la région ", histoire d'aider cette génération à entrer dans la vie active avec diginité et humanité. 
Par conséquent, la politique régionale poursuit l'aide au logement qui selon Alain Rousset "reste le premier obstacle à l'ascenseur social."
La région finance donc "la caution de la caution" pour les plus jeunes.  Et toujours la lutte contre l'échec scolaire avec l'aide aux devoirs et le coup de pouce au permis de conduire : des dispositifs diffusés sur l'ensemble de la région. La jeunesse, sujet prioritaire pour l'équipe régionale, qu'elle aborde dans sa globalité, telle une stratégie politique et avec la même importance et attention que l'économie. La Région a programmé des investissements pour créer 2 nouveaux lycées en Gironde, reflet du dynamisme démographique de ce département. 
La session se poursuit toute la journée. 








Sur le même sujet

Pyrénées-Atlantiques : naissance d'un bébé ocelot au zoo d'Asson

Les + Lus