L'accès à plusieurs plages interdit après la découverte de centaines de kilos de cocaïne sur le littoral atlantique

Des douaniers à la recherche de ballots de cocaïne sur la plage de Moliets, dans les Landes, ce dimanche 10 novembre 2019. / © Isabelle Louvier - MaxXPPP
Des douaniers à la recherche de ballots de cocaïne sur la plage de Moliets, dans les Landes, ce dimanche 10 novembre 2019. / © Isabelle Louvier - MaxXPPP

Serait-ce la tempête Amélie qui a conduit cette cargaison illicite jusqu'aux plages d'Aquitaine ? Depuis au moins jeudi matin, des paquets contenant de la cocaïne ont été découverts sur le littoral atlantique, notamment à Arcachon, dans les Landes et la Charente-Maritime. 

Par AR (et AFP)

Depuis quelques jours, l'océan charrie une curieuse marchandise sur le littoral aquitain... Des Landes jusqu'à la Vendée, en passant par Arcachon, des paquets de cocaïne ont été découverts par des promeneurs ou des forces de l'ordre. 
 

763 kilos déjà récupérés 

Selon le procureur de la République de Rennes, au moins 763 kilos de cocaïne déjà récupérés entre les Landes et l'estuaire de la Loire. 
De la drogue a aussi été découverte en Charente-Maritime, sur une plage de La Tremblade. 
 

En Gironde, les gendarmes effectuent des repérages par hélicoptère le long du littoral. De la drogue a encore été découverte ce dimanche, en quantité moins importante que les jours précédents. 

Dans au moins six communes de Gironde, l'accès à la plage a été interdit par arrêté municipal.

Il s'agit pour l'instant des communes de Lège-Cap-Ferret, Soulac, Hourtin, Naujac, Le Porge et Lacanau. 
 

Des échouages depuis mi-octobre ? 

Il pourrait s'agir de la même marchandise que celle retrouvée depuis mi-octobre, comme l'a révélé Le Figaro.

Et cette drogue représenterait un risque sanitaire important, car la cocaïne serait pure à 83% indique le Figaro, citant des analyses de  l’Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale (IRCGN). 

Le parquet de Bordeaux, averti de ces découvertes, nous indique que toute l'affaire est centralisée au parquet inter-regional spécialisé de Rennes. 

Appel à la vigilance des particuliers 

Le parquet de Rennes a annoncé dimanche l'ouverture d'une enquête et la gendarmerie a lancé "un message de vigilance aux particuliers qui découvriraient de tels ballots sur le littoral" et les a invités à appeler immédiatement le 17 sans toucher à ces produits.

Le parquet de Rennes rappelle également que "toute découverte doit être immédiatement portée à la connaissance des services de police ou de gendarmerie sans aucune manipulation".

Le fait de transporter ce type de produit constitue un délit passible de 10 années d'emprisonnement.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus