Pass sanitaire : reconduction du contrôle dans les grands centres commerciaux en Aquitaine

Gironde, Landes, Pyrénées-Atlantiques sont concernés par cet arbitrage de Paris alors que le taux d'incidence est en dessous des 200 cas pour 100 000 habitants. Par crainte d'un afflux dans ces lieux en période de rentrée.

L'arbitrage est venu de Paris hier en fin de journée pour la Gironde. La reconduction de la présentation du pass sanitaire pour les dix centres commerciaux de 20 000 m2 et plus a été actée jusqu'au 15 septembre. Ils sont situés dans l'agglomération bordelaise.

Cette mesure, initialement, devait concerner les départements où le taux d'incidence était au-dessus de 200 cas pour 100 000 habitants. Tous les départements aquitains sont en dessous. Alors pourquoi ?

"La rentrée est devant nous, la situation est trop fragile" fait savoir la préfecture de la Gironde. La décision au plan national repose sur la crainte d'un afflux dans les centres commerciaux pour les achats de rentrée alors que la situation sanitaire n'est pas stabilisée. 

Sont concernés par cette mesure : 

- le centre commercial CARREFOUR Rives d’Arcins à Bègles,
- le centre commercial AUCHAN Mériadeck à Bordeaux,
- le centre commercial AUCHAN-Lac à Bordeaux,
- le magasin IKEA à Bordeaux Lac,
- le centre commercial AUCHAN à Bouliac,
- le centre commercial CARREFOUR Rive Droite à Lormont,
- le centre commercial CARREFOUR Mérignac-Soleil à Mérignac,
- le centre commercial GÉANT CASINO à Pessac,
- le centre commercial LECLERC Grand Tour à Sainte-Eulalie,
- le centre commercial LECLERC Hypercosmos à Saint-Médard-en-Jalle

Même situation dans les Landes avec deux centres commerciaux qui doivent continuer de vérifier le pass sanitaire des clients : le Grand Moun, à Saint-Pierre-du-Mont et le Grand Mail, à Saint-Paul-lès-Dax, et ce là aussi jusqu'au 15 septembre.

Dans les Pyrénées-Atlantiques, la prolongation vaut jusqu'au 5 septembre. Le préfet évaluera au fur et à mesure, le taux d'incidence se situant actuellement à 141,4. "Cependant la situation hospitalière, elle, ne s'améliore pas sensiblement, en particulier s'agissant des réanimations qui restent à un niveau encore élevé avec 17 personnes hospitalisées au 30 septembre 2021." précise le Préfet dans un communiqué. Il décide donc de prolonger par arrêté l’application du pass sanitaire obligatoire dans les 5 centres commerciaux : BAB2 sur les communes de Bayonne etd’Anglet, Ametzondo sur les communes de Bayonne et Saint-Pierre d’Irube, Tempo Leclerc à Pau ainsi que Quartier Libre et Carrefour sur la commune de Lescar.

Le secteur monte au créneau

Le CNCC, conseil national des centres commerciaux, demande la suspension de cette obligation "pour la période de rentrée" en septembre, un des temps forts de la consommation en France, en plaidant que la mesure est "inéquitable pour toutes les familles" et "discriminatoire puisque les autres formes de commerce n'y sont pas soumises". « L’incertitude est l’ennemi de la confiance et de la consommation », a déploré son délégué général Gontran Thüring, à l’Agence France-Presse, faisant part d'une baisse de la fréquentation de ces établissements depuis la mise en place de la mesure. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets