Plan hiver pour les sans-abri : les préfectures du Limousin se préparent

Autant de places d’hébergement d’urgence que l’hiver dernier, plus de maraudes pour sortir les sans-abri de la rue. L'Etat a présenté son "plan hiver" pour les sans-abri fin octobre. Mais qu'en est-il dans le Limousin ?
En Haute-Vienne, 1 440 places sont disponibles.
En Haute-Vienne, 1 440 places sont disponibles. © PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI/MAXPPP
Depuis le 1er novembre et jusqu’au 31 mars prochain, la trêve hivernale est entrée en vigueur sur tout le pays. Pendant cette période, il est impossible pour un propriétaire d'expulser un locataire, tout du moins de faire exécuter des procédures d'expulsion engagées à l'encontre des locataires qui n'ont pas payé leur loyer.

Et les personnes en détresse ou sans-abri ? Le 31 octobre, le gouvernement a présenté son dispositif. Aux 136 000 places d'hébergement qui existent, s'ajoutent 14 000 places en cas de grand froid, c'est le même dispositif que l'an dernier. Cinq millions d'euros ont également été débloqués pour augmenter le nombre de maraudes. Mais qu'en est-il en Limousin ? Les préfecture de la Haute-Vienne, de la Creuse et de la Corrèze viennent d’annoncer les moyens mis en place.

Haute-Vienne

Au 1er novembre 2018, l’offre d’hébergement et de logement adapté en Haute-Vienne est en augmentation, annonce la préfecture de la Haute-Vienne. Au total, 1 440 places sont disponibles. Le dispositif de veille sociale est lui aussi renforcé en période hivernale.
 


Corrèze 

Le parc d’hébergement de la Corrèze comporte 130 places (dont 50 d’urgence). Du 1er novembre au 31 mars, 5 places supplémentaires seront ouvertes. En cas de grand froid, à savoir des températures ressenties minimales comprises entre -10 et -18 degrés et maximales inférieures à 0°, des équipements collectifs seront ouverts pour compléter le dispositif. Par ailleurs, la préfecture précise que "des maraudes seront effectuées tous les jours sur l’agglomération de Brive."
 

 

Creuse

En Creuse, avec 32 places, le nombre d’hébergements est quasiment doublé cet hiver. Comme la Corrèze, en cas de grand froid et en tant que de besoin, la Creuse pourra compléter le dispositif  avec des places d’hébergements supplémentaires afin que personne ne reste sans solution.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
froid météo