Pyrénées-Atlantiques, Landes, Lot-et-Garonnne : le gouvernement préoccupé par la hausse de la circulation du Covid

Même si la situation globale s'améliore, la circulation du Covid-19 est repartie à la hausse en Occitanie et en Nouvelle-Aquitaine, a averti mercredi 2 juin 2021 le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. La faute à une population moins immunisée car moins touchée par les vagues précédentes.

Photo d'illustration. Un soignant est en train d'utiliser un test de dépistage du Covid.
Photo d'illustration. Un soignant est en train d'utiliser un test de dépistage du Covid. © Damien MEYER / AFP

"Si le niveau global de la circulation du virus est comparable à celui du début de l'automne dernier, des signaux d'alerte se font jour dans certains territoires", a déclaré Gabriel Attal à l'issue du Conseil des ministre de ce mercredi 2 Juin. 

"En Nouvelle-Aquitaine, nous constatons des hausses parfois sensibles de la circulation du virus", avec un taux de reproduction qui "est repassé au-dessus de 1, ce qui signifie que l'épidémie gagne de nouveau du terrain", selon lui.

Dégradation dans les Pyrénées-Atlantiques 

Selon les derniers chiffres disponibles sur Santé Publique France, le taux d'incidence dans les Pyrénées-Atlantiques était de 110,02 pour la semaine du 23 au 29 mai, contre 65, 4 cas pour 100 000 habitants deux semaines plus tôt, du 9 au 15 mai. 
La préfecture communique d'ailleurs ce mercredi après-midi pour appeler à la plus grande vigilance.

La situation épidémiologique du département se dégrade fortement ces derniers jours, puisque le taux d’incidence sur le département dépasse désormais 110 cas pour 100 000 habitants, contre 71.8 en moyenne en Nouvelle-Aquitaine.

Communiqué de la préfecture des Pyrénées-Atlantiques - communiqué mercredi 2 juin, milieu après-midi

Les raisons évoquées par le directeur de l'agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine, Benoît Elleboode, ce mercredi soir : "La levée d'un certain nombre de mesures et une population moins touchée par les précédentes vagues. "

Nous avons une population jeune, de  moins des 50 ans, qui est moins immunisée car moins touchée ( par les précédentes vagues sur le territoire NDLR ) donc le virus circule plus au sein de cette population.

Benoît Elleboode - Directeur de l'ARS Nouvelle-Aquitaine -

 

Avec cette précision importante qu'il a ajouté : « Notre incidence régionale est toujours en deçà du taux national, mais c’est la dynamique qui nous questionne. » 

durée de la vidéo: 00 min 39
Directeur ARS

La préfecture des Pyrénées-Atlantiques n'a pas tardé à réagir cet après-midi en prévenant. "Le préfet des Pyrénées-Atlantiques rappelle qu’il est essentiel pour la sécurité sanitaire de tous que les gestes barrières et la distanciation sociale soient respectés. À cette fin, les contrôles de la police et de gendarmerie nationales seront intensifiés dans les prochains jours, notamment dans les restaurants et débits de boissons, les salles de sport, mais aussi sur la voie publique pour éviter les regroupements festifs sauvages et garantir le respect du couvre-feu."

Les secteurs de Pau, Biarritz, seront contrôlés par les forces de l'ordre ce mercredi en soirée et demain jeudi 3 juin à 13 heures à Oloron. 

En France, le nombre de malades dans les services de réanimation est passé sous la barre des 3.000 dimanche, pour la première fois depuis fin janvier.

Nouvelles mesures dans les Landes

Dans les Landes, la préfecture appelle à la vigilance en raison d’une augmentation des cas de positivité au Covid-19.

Nous observons une propagation du virus active, en particulier dans la Communauté de Communes du Pays d’Orthe-et-Arrigans. Egalement la présence du variant indien identifié au niveau de l’agglomération de Dax et un étudiant contaminé scolarisé dans un lycée montois.

Communiqué de la préfecture des Landes - mercredi 2 juin mi-journée -


Pour faire face à cette flambée et éviter la circulation des variants, des mesures ont été décidées. Un dépistage large va être effectué dans les écoles et établissements scolaires. Les écoles des 8 communes Orthevielle, Port de Lanne, Peyrehorade, Saint-Cricq du Gave, Habas, Labatut, Pouillon, Saint-Etienne-d’Orthe) de la Communauté de Communes du Pays d’Orthe-et-Arrigans donneront lieu à des dépistages salivaires organisés par les services de l’Éducation Nationale et les laboratoires d’analyse médicale.

Les lycéens des agglomérations de Dax et Mont-de-Marsan seront invités à pratiquer des auto-tests, et les médiateurs de lutte anti-covid seront associés pour rappeler l’intérêt des gestes barrières
La préfecture veillera à la limitation des regroupements à 10 personnes, vérification des jauges des commerces extérieurs, marchés, brocante à 4 m²/client, et en intérieur à 8 m²/client.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société