Bayonne : 300 personnes en soutien aux deux victimes de l'attaque de la mosquée

Le rassemblement s'est terminé par un auresku traditionnel. / © S.Corrieri/FTV
Le rassemblement s'est terminé par un auresku traditionnel. / © S.Corrieri/FTV

Dans la ville de Bayonne, 300 personnes se sont réunies pour soutenir les deux musulmans gravement blessés lors de l'attaque de la mosquée fin octobre et montrer qu'elles ne sont pas oubliées.

Par M.D

Sous un soleil radieux, près de 300 personnes se rassemblent dans les rues de Bayonne. Parmi elles, les deux hommes blessés lors de l'attaque perpétrée à la mosquée de Bayonne le 28 octobre dernier. L'émotion est à son comble : l'un d'eux est très touché par le soutien qui lui est envoyé :

Je vous remercie, je vous remercie tous. Je suis très heureux de voir autant de monde aujourd'hui.

 


Tous réunis en soutien

Musulmans, juifs ou catholiques, tous ont répondu à l'appel du collectif d'habitants et des associations de quartier des Hauts de Sainte-Croix. Leur message : dire aux deux victimes qu'elles ne sont pas oubliées. Un mois et demi après la terrible attaque perpétrée contre la mosquée et les deux musulmans, le souvenir est encore douloureux.
 

Tirs et engin incendiaire

En effet, un octogénaire, ex-membre d'un parti d'extrême droite, avait voulu jeter un engin incendiaire sur la porte du lieu saint. Mais il avait été surpris par deux musulmans qui se trouvaient là, et les avait gravement blessés en leur tirant dessus. Aujourd'hui l'homme est en détention provisoire.
 

D'attaque à "attentat"

Au sein de la marche, SOS Racisme, qui s'est porté partie civile dans cette affaire. L'association souhaite que la justice requalifie cette attaque en attentat :

Le terrorisme, c'est faire un acte de terreur pour envoyer un message à une population. C'est bien ce qui a été fait par ce criminel qui avait un engagement politique à l'extrême droite.

La manifestation s'est terminée par une danse en l'honneur des victimes et de leur famille : un auresku traditionnel.
 
300 personnes en soutien aux deux victimes de l'attaque de la mosquée de Bayonne.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus