Tour de France 2023. "On est privilégiés", rencontre avec les agents qui sécurisent le parcours

Onze agents de la voirie balisent les 3400 km du parcours. Ronds-points, dos d'âne, tout est indiqué pour faciliter et assurer le passage des coureurs. Rencontre avec ces hommes de l'ombre.

Ils sont à l’œuvre quand les coureurs dorment encore. Leur journée commence souvent dès quatre heures du matin. Leur mission : partir en éclaireurs et installer des panneaux sur le parcours du Tour.

4000 panneaux installés

Jean-Pascal Bourmaud est agent de maîtrise au Tourmalet dans les Hautes-Pyrénées.  Il prépare et répare les routes pour assurer les meilleures conditions de sécurité pour les coureurs. Chaque mois de juillet, depuis huit ans, il part avec le Tour de France. Sa récompense, en quelque sorte.
Il fait partie de l'équipe des agents qui sécurisent la voirie et les bords de route du Tour :" C'est une parenthèse, une deuxième famille, on retrouve l'équipe et l'on vit 24 heures sur 24 ensemble dans une bonne ambiance, et parfois des moments plus tendus. J'en profite pour faire du repérage pour y retourner en vacances. Là, on est au Pays basque, c'est très vert, j'adore !" 

On voyage à l'étranger, on parcourt la France de long en large. Pour les coureurs, c'est 3 500 km parcourus et pour nous en voiture, c'est 9 000 km en un mois avec les transferts. On voit pas mal de jolies choses, la France est belle !

Jean-Pascal Bourmaud, agent de la voirie du tour de France

France 3 Aquitaine

Au total, sur l'ensemble du tour, les agents installent entre 4 000 et 5 000 panneaux.

Une chance de vivre le tour

Ce dimanche matin, Jean-Pascal Bourmaud doit sécuriser la plus longue étape du tour. Celle qui part de Vitoria-Gasteiz dans le Pays basque espagnol pour rejoindre San Sébastien, 208 km au total avec de nombreux villages à traverser et donc beaucoup de panneaux à installer sur les bords des routes. Six cents panneaux au total. Assis dans le véhicule à côté de lui, Eric Thomas a été, lui aussi, sélectionné pour accompagner le Tour. "C'est une belle épreuve, regardée dans le monde entier. On est privilégié tout en faisant notre travail et l'on représente notre département. On traverse de magnifiques paysages comme dit JP, des endroits que l'on ne connaissait pas. Toute cette ambiance vécue de l'intérieur, c'est énorme !".

C'est une chance de faire ce travail. On est onze à être sélectionnés pour faire partie de l'équipe. Pendant un mois, on cohabite avec les coureurs. On est dans le vif du sujet !

Eric Thomas, agent de voierie du tour de France

France 3 Aquitaine

Il leur reste encore 19 étapes pour assurer la sécurité des coureurs et faire le tour de la France.

Cette année, une nouveauté : des aménagements supplémentaires prévus dans certaines descentes pour renforcer la sécurité des coureurs.