Cet article date de plus de 3 ans

Transhumance : à Saint-Christophe-de-Double (Gironde), le village accueille le retour du troupeau

Entouré par tout son village, le berger Eric Gutterriez ramène ses 237 brebis à Saint-Christophe-de-Double, samedi 30 sptembre. C'est l'un des derniers bergers girondins à pratiquer la transhumance. 
© France 3 Aquitaine
"L'herbe de montagne est meilleure que l'herbe de plaine". C'est pour cela, et aussi pour "renouer avec une tradition ancestrale" qu'Eric Gutterriez pratique la transhumance avec son troupeau. "Tant que je pourrai monter, je monterai", confie-t-il. 

En juin dernier, c'est en camion que les animaux ont rejoint la vallée d'Aspe, pour profiter de trois mois d'estive à 1500 m d'altitude.

Autrefois, les pasteurs béarnais étaient nombreux à parcourir le même chemin, à pied puis en train, jusque dans les années 60. Aujourd'hui, seuls quatre bergers de Gironde reprennent la route des montagnes béarnaises chaque année. 


À Saint-Christophe-de-Double, le village accueille le retour des troupeaux

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie tradition sorties et loisirs ruralité société béarn