Anglet : le stationnement devient payant au 1er juillet

Le conseil municipal d’Anglet a voté en faveur du stationnement payant pour les touristes à partir du 1er juillet. Trois mille places sont concernées.

Elle était l’une des rares communes du littoral basque à ne pas encore avoir rendu le stationnement payant, malgré une fréquentation en hausse. C’est désormais chose faite. À partir du 1er juillet, les touristes devront mettre la main au portefeuille s’ils souhaitent se garer près des plages d’Anglet entre 9 heures et 19 heures.

Une mesure forte, mais nécessaire selon Claude Olive. “Notre littoral coûte aux Angloys seuls plus de 2,5 millions d’euros par an, avance le maire de la commune. On a à peu près 90 maîtres nageurs-sauveteurs sur le sable depuis le mois d’avril jusqu'au premier novembre. Tout ceci a un coût, et il est porté seul par nos habitants. On essaie de faire participer un peu les gens qui viennent nous visiter sur le littoral.”

Vélos et transports en commun favorisés

Si les touristes devront débourser quelques euros, les habitants de la commune, eux, pourront continuer à se garer gratuitement et en illimité dans une “zone jaune”. Pour tous, le stationnement ne pourra toutefois pas excéder 3 heures et 20 minutes dans la “zone rouge, du bar de la grotte jusqu’au terrain de beach rugby où il y a beaucoup de commerces et de restaurants, précise Claude Olive. Ceci afin d’éviter l’effet de “voitures-ventouses, qui pouvaient passer huit à dix jours sans bouger.”

En plus du stationnement payant, d’autres mesures entrent dans le cadre du “plan d’accès au littoral” validé par le conseil municipal. Environ 1650 anneaux vont être posés pour le stationnement des vélos et deux-roues motorisés, et quatre lignes de bus vont voir leurs fréquences de passage réduites et leurs horaires étendus en soirée. Un investissement de 800 000 € qui devrait “très vite être amorti dans les années à venir”, espère le maire.

Le stationnement, lui, sera à nouveau gratuit à partir du 1er novembre, avant de redevenir payant dès le 1er mai 2024.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité