Biarritz : la ville s'engage pour le sport de haut niveau

Publié le Mis à jour le
Écrit par CB et PD

Pour un budget de 15 millions d'euros, 8 seront dédiés à la construction d'un nouveau centre de formation multisports de haut niveau sur le site "du Polo", au coeur de la ville. Côté rugby, le Biarritz Olympique "aura à disposition une nouvelle structure de formation" et la ville contribuera à hauteur de 7 millions d'euros à la rénovation du stade Aguilera.

Devant les premières esquisses du nouveau centre de formation de haut niveau, Maïder Arosteguy, la maire de Biarritz, défend son projet et surtout son budget.

Cette décision découle d'un audit effectué sur les besoins sportifs de la ville de Biarritz. Car même si le rugby y tient une place de choix, ce n'est pas la seule discipline qui passionne ses habitants qui sont aussi pratiquants.

On compte ainsi 71 sportifs de haut niveau répertoriés sur la ville représentant neuf disciplines. Parmi elles, la natation, le foot, le golf, le surf, le sauvetage côtier, la pelote basque...

Ainsi, la ville a décidé de créer ce centre de performance qui permettrait de la formation de haut-niveau, des stages d'entraînement et de préparation. Cette nouvelle construction permettrait de créer une dynamique de quartier, sur ce site de l'hippodrome des fleurs, dit "du Polo" et de proposer un tourisme sportif.

"Nous cherchions le site le plus approprié (...) et le site se trouve à l'hippodrome des Fleurs et non à Aguilera qui a vocation à devenir le prochain quartier de Biarritz à abriter 350 logements", assure Maïder Arosteguy.

Le compte n'y est pas pour le B.O

Huit millions d'euros sont donc prévus pour ce nouveau centre et sept millions pour la rénovation du stade Aguilera. Jean-Baptiste Aldigé, patron du BO, va donc devoir trouver les 22 millions d'euros supplémentaires, nécessaires à la réhabilitation total du club professionnel Biarritz Olympique.

Regardez le reportage de Perrine Durandeau et Christian Etchegaray.

durée de la vidéo : 01min 25
Biarritz s'engage pour le sport de haut niveau ©France 3 Aquitaine