Le confinement des personnes âgées isolées inquiète les services sociaux

Au Pays basque, plusieurs municipalités ont mis en place des accueils téléphoniques, pour répertorier les personnes âgées, ou vulnérables, isolées, et leur apporter un soutien, dans cette crise sanitaire du Covid19. Témoignages de deux octogénaires d'Anglet.

Pendant la période de confinement, la sortie pour les courses alimentaires est la seule occasion de rencontre pour les personnes âgées. Mais certains ne se déplacent plus et se retrouvent isolés.
Pendant la période de confinement, la sortie pour les courses alimentaires est la seule occasion de rencontre pour les personnes âgées. Mais certains ne se déplacent plus et se retrouvent isolés. © Jean-Luc Flémal MaxPPP
"Je me sens bien seule", voilà ce que dit d'emblée Gyliane, 81 ans, qui vit dans un petit appartement à Anglet. "Je reçois très peu d'appels téléphoniques, et d'ailleurs personne de mon entourage, ne s'est vraiment soucié de moi depuis plusieurs jours". Ses enfants et petits-enfants vivent loin d'elle, en outre-mer.

J'avais déjà peu de visites, avant le confinement, mais là, je suis totalement isolée. 


Gyliane raconte qu'elle s'ennuie beaucoup; elle lit, fait des mots fléchés. Elle ne regarde pas trop la télé, ou "juste pour les informations".
Lundi, elle a appris que la ville d'Anglet avait mis en place un numéro vert (voir en bas de l'article), avec l'aide du Centre Communal d'Action Sociale (CCAS), pour répertorier les seniors, qui comme elle, sont seuls.

J'ai donné mon nom, et mes coordonnées, et on m'a dit que si j'avais un problème je pouvais rappeler ce numéro. 

Gyliane, ne voudrait pas sortir de chez elle pour faire son marché de la semaine. C'est ce qui l'inquiète le plus. Elle a contacté par téléphone ses voisins de palier, retraités. Pour prendre de leurs nouvelles. "Du coup ils m'ont proposé de rapporter des commissions lorsqu'ils iront au supermarché, vendredi".
Malgré tout Gyliane l'assure, elle garde le moral "parce qu'il le faut bien".

Sur le modèle du plan canicule

Le dispositif du CCAS d'Anglet, est calqué sur celui déployé lors des alertes canicules. Il permet d'enregistrer les identités des personnes à risques et de garder le lien. 280 personnes étaient déjà répertoriées. Il y a beaucoup d'appels. Depuis 48 heures, 30 nouveaux séniors ont été signalés.

Michèle, autre habitante d'Anglet, âgée de 88 ans, s'est également fait connaître. "J'ai répondu aux questions" explique-t-elle, "et la personne au bout du fil m'a demandé si j'avais besoin d'une aide-ménagère. Ce n'est pas le cas, j'en ai déjà une, très gentille, qui, en plus, m'apporte les courses régulièrement".

Michèle est dynamique. Elle a l'habitude d'être indépendante; cela ne la dérange pas d'être seule. Ses proches le savent très bien. Néanmoins ils la contactent régulièrement.

"De toute façon, je suis très occupée" s'exclame-t-elle. "J'ai quatre enfants, neuf petits-enfants et bientôt dix arrière petits-enfants ! Alors j'ai de quoi tricoter toute la journée !"
Michèle est aussi très connectée. Elle a des jeux sur son ordinateur, par exemple. "Je me débrouille pas mal !"
Et puis elle fleurit ses jardinières sur le balcon.
Pas de sorties, en revanche, "je ne prends pas de risques" dit-elle. Elle aussi, fait preuve d'optimisme malgré le contexte sanitaire.

Comme à Anglet, d'autres municipalités ont organisé une aide logistique aux personnes isolées. A Saint-Jean-de-Luz, le CCAS organise la solidarité, en maintenant par exemple le portage de repas à domicile. Et une permanence est assurée sur rendez-vous. Sur le modèle du plan canicule, le centre dispose d'un fichier de personnes vulnérables à contacter régulièrement.
 
Le CCAS de Saint-Jean-de-Luz est très mobilisé pour l'aide aux personnes âgées isolées.
Le CCAS de Saint-Jean-de-Luz est très mobilisé pour l'aide aux personnes âgées isolées. © Mairie de Saint-Jean-de-Luz

La Croix-Rouge de la commune a également lancé un appel à l'aide citoyenne, en faveur des personnes isolées. Tous les bénévoles de moins de 65 ans, et en bonne santé, peuvent participer à ce dispositif d'entraide .

Même organisation à Bayonne pour le portage quotidien de repas, qui devient accessible à tous les seniors de plus de 70 ans, et plus seulement à ceux bénéficiaires de l'action sociale (tarif selon ressources). La fourniture de colis alimentaires pour les personnes les plus démunies est également activée. Le CCAS gère ces dispositifs. Il est joignable tous les jours de la semaine.
 

Les services et aides aux personnes âgées sont organisés dans de nombreuses autres villes, comme Biarritz, Hendaye, Bidart ou encore Mauléon.
A Saint-Jean Pied de Port, la mairie indique qu'elle a effectué "un recensement des personnes susceptibles d'être soutenues. Une solidarité familiale et amicale s'est mise naturellement en place . La veille est cependant constante, et très appréciée par tous".

Contacts téléphoniques utiles 


Numéro vert ville Anglet  0 800 800 928

CCAS Saint-Jean de Luz 05 59 51 61 40

Croix Rouge Saint-Jean de Luz 06 31 36 78 01

CCAS Bayonne 05 59 50 80 30 et 05 59 50 67 50 Courriel accueil.ccas@bayonne.fr

CCAS Biarritz 05 59 01 61 00

CCAS Hendaye 05 59 48 23 10

CCAS Bidart 05 59 23 36 66

CCAS Mauléon 05 49 81 84 84

CCAS Saint Jean Pied de Port 05 59 37 99 76 Courriel ccas@saintjeanpiedeport.fr

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pays basque personnes âgées société famille coronavirus/covid-19 santé