Cet article date de plus de 5 ans

Finale des Masters de Pelote : l'interruption de la partie par l’angélus fait débat

Peio Guichandut et Peio Larralde ont remporté les Masters de pelote des Fêtes de Bayonne. Mais leurs adversaires Julien Etchegaray et Battitt Ducassou regrettent l'interruption de la finale par le traditionnel chant de l'angelus entonné par les spectacteurs à midi.
Intervenants : Julien Etchegaray, Peio Larralde, Vainqueur des Masters de pelote, Battitt Ducassou, Peio Guichandut, Vainqueur des Masters de pelote de Bayonne ©France 3 Aquitaine
"Je n'ai pas souvenir d'avoir tapé aussi fort pendant 15 points. On s'est accrochés" témoigne Julien Etchegaray, qui, avec Battit Ducassou semblait bien parti avant que ne résonne l'Angelus, entonné par les spectateurs à midi. 

Las, cette pause contrainte pour les joueurs a fait basculer la partie. "À 11 partout, je ne trouve pas qu'il y a d'intérêt à faire résonner l'angelus. La partie commence à fond les ballons, pour le public c'est magnifique, mais nous, les sportifs, n'avons jamais pu faire redémarrer la machine" regrette Battit Ducassou. 

Finalement, c'est donc le binôme Peio Larralde - Pieo Guichandut qui s'impose. Consécration pour ce dernier dont la qualification n'était pas évidente : "J'étais le seul joueur incertain pour le tournoi, on a hésité à me mettre, et on m'a bien fait comprendre qu'il fallait que je joue bien". Objectif atteint pour le nouveau champion. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pelote basque sport pays basque fêtes de bayonne culture fêtes locales