Intempéries : une partie de la falaise d’Erretegia s'effondre à Bidart

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christine Le Hesran avec Perrine Durandeau France 3 Euskal Herri

Les fortes pluies et l'érosion due à la forte houle ont eu raison d'une partie de la falaise d'Erretegi à Bidart, fragilisant les accès à la plage du centre et aux maisons construites dans le secteur. Le 29 octobre, c'est à Urrugne qu'un effondrement spectaculaire a eu lieu.

En deux jours, il est tombé des cordes. Autant qu'en deux mois. Résultat, un éboulement de la falaise d’Erretegia, lieu dit de Bidart. La pluviométrie est une cause mais il y en a d'autres. Les aléas climatiques qui laissent observer une houle plus importante que par le passé, une période des vagues qui a changé et qui donne des vagues plus rapprochées. Donc, à sa base, la falaise est plus exposée à l'érosion.

Cet éboulement important a eu lieu au même endroit qu'en 2017 et 2013. Ce qui fait dire aux spécialistes que le phénomène s'accélère depuis la tempête Hercule. 

Au-dessus de la falaise se trouvent une cinquantaine de maisons. Quatre ou cinq d'entre elles pourraient être plus sérieusement inquiétées. 

Par ailleurs, des fissures sont apparues sur certaines routes. Les véhicules ne peuvent plus circuler aux alentours des zones éboulées. Les chemins piétonniers sont également dangereux d'accès.

La mairie de Bidart a préventivement interdit des accès pour " risque de péril imminent". La mairie qui met en garde à la veille d'un week-end où les promeneurs ont à coeur de se balader dans ces beaux paysages, les conditions ne sont pas réunies. La pluie est encore annoncée pour ces prochaines 48 heures. Et les lieux sont fragilisés. 

Regardez le reportage de nos équipes de France 3 Euskal Herri ►

C'est le deuxième effondrement important en quelques semaines. Le 29 octobre dernier, un pan entier de la falaise à Urrugne s'est effondré. Malgré les dégâts impressionnants, aucun blessé n'était à déplorer alors que c'était pourtant une période où la fameuse vague Belharra était en train de se lever, un phénomène qui attire bon nombre de visiteurs sur ce secteur. 

Le confortement de ce secteur menacé par l'érosion était prévu au printemps 2021. Les spécialistes espèrent rester dans ces délais malgré les retards liés à la crise sanitaire. 

 

 

 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité