L'agneau de lait obtient l'indication géographique protégée

L'agneau de lait des Pyrénées obtient l'IGP / © Licence CC Flickr - Dom3540
L'agneau de lait des Pyrénées obtient l'IGP / © Licence CC Flickr - Dom3540

La Commission européenne a inscrit mercredi la viande fraîche d'agneau de lait des Pyrénées en IGP, tout en soulignant qu'il fallait éviter toute confusion avec les agneaux produits sur le versant espagnol du massif.

Par Agnès Haïrabedian

La Commission européenne a ainsi tranché le litige qui opposait la France et l'Espagne, en interdisant que l'indication française soit traduite dans d'autres langues.

Le litige franco-espagnol

L'Espagne contestait entre autres la délimitation de l'aire géographique et le lien entre les caractéristiques du produit concerné et le massif des Pyrénées.
Elle soulignait en particulier que les Pyrénées n'étaient pas un massif exclusivement français et que des confusions étaient possibles avec les produits traditionnellement élaborés sur le versant espagnol, comme le "Cordero de Navarra", qui bénéficie déjà d'une indication géographique protégée.


Un produit saisonnier

L'agneau de lait des Pyrénées est garanti en France par un label rouge depuis 1992, l'agneau de lait des pyrénées est élevé dans les vallées basques et béarnaises. Agé au maximum de 45 jours, pour un poids carcasse de 4,5 kg à 11 kg, il  abattu entre le 15 octobre et le 15 juin, c'est un produit saisonnier.
La viande d’agneau de lait des Pyrénées est plébiscitée par les plus grands chefs français. Elle est réputée pour sa tendreté, son goût suave, extrêmement fin et très peu prononcé, contrairement aux agneaux plus âgés. Elle assure une saveur maximale, un aspect blanc rosé, clair et appétissant, un moelleux et une finesse de chair.

Sur le même sujet

Les + Lus