Mauvaises odeurs au bassin de Lacq : élus, industriels et riverains se réunissent

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jeanne Travers
durée de la vidéo: 01 min 51
Bassin de Lacq : élus, industriels et riverains se réunissent

Depuis cet été, les mauvaises odeurs ont fait leur retour sur le site du bassin de Lacq (64). Les riverains, excédés, se plaignent de la situation qui leur cause inconfort et problèmes de santé. Jeudi 29 septembre, élus, industriels et riverains se sont réunis pour tenter de trouver une solution.

Durant un temps, le phénomène avait disparu mais il est revenu depuis cet été. Les riverains du bassin de Lacq (64) sont touchés par de fortes mauvaises odeurs, dont personne ne connaîtrait la source. Mais il ne s'agit pas que d'un problème olfactif, puisqu'il pourrait également y avoir un effet sur la santé des populations locales.

Certains habitants sont excédés : "Ça fait plus de deux ans. Quelqu'un sait ce qui se passe, mais ils ne veulent pas le dire ", estime l'un deux. C'est pour réfuter cette accusation qu'industriels et élus locaux ont rejoint les riverains autour d'une même table, jeudi 29 septembre. Cette réunion avait également pour but de rassurer les riverains et de rappeler les démarches effectuées depuis un an, en vain pour l'instant.

On a un équilibre à trouver entre la réalité économique du Bassin et la protection de nos administrés


rappelle Didier Rey, le maire de Lacq. Il ajoute : " Les industriels font des efforts ".

La dernière démarche lancée pour identifier la source du problème : un camion spécialisé de l'université de Marseille a stationné pendant huit jours au bassin de Lacq, afin d'identifier les composés qui pourraient être à l'origine de ce phénomène. Ses conclusions seront rendues publiques dans les semaines à venir.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.