Ours des Pyrénées : découvrez la première vidéo de Sorita et de ses trois oursons filmés dans le Béarn

Après l'annonce de la naissance de trois oursons dans le Béarn, une première depuis 2004, voici la vidéo enregistrée par une caméra automatique. Il s'agit des images qui ont permis de confirmer cette première naissance de l'année dans les Pyrénées. 

Capture d'écran de la vidéo de Sorita et de ses trois oursons, filmés par une caméra automatique installée par les agents du parc national des Pyrénées, le 17 mai dans le secteur du Pic du midi d'Ossau, en Béarn.
Capture d'écran de la vidéo de Sorita et de ses trois oursons, filmés par une caméra automatique installée par les agents du parc national des Pyrénées, le 17 mai dans le secteur du Pic du midi d'Ossau, en Béarn. © Ministère de l'environnement / Parc national des Pyrénées

Après l'annonce de la naissance de trois oursons dans le Béarn, voici la vidéo qui a permis de confirmer la nouvelle. Elle a été dévoilée par Bérangère Abba, secrétaire d'Etat à la Biodiversité, sur les réseaux sociaux. 

Quelques précieuses secondes d'images enregistrées le 17 mai dernier dans le Béarn, dans le secteur du Pic du Midi d'Ossau, par une caméra automatique installée par les agents du parc national des Pyrénées. 

 

"Ces images, qui ne durent que quelques secondes, sont magnifiques", se réjouit Alain Reynes, directeur de l'association Pays de l'Ours-Adet. "C'est très court pour se prononcer, mais ces quatre animaux semblent en très bonne santé", estime-t-il. "Pour des oursons qui ne pesaient que 300 grammes à la naissance, ils ont déjà bien grandi, ils doivent peser autour des 5 kilos". 

70% de chances de survie à un an 

Après la mort de la dernière portée de Sorita, deux oursons nés en 2019 dans les Hautes-Pyrénées et tués par un ours mâle jaloux, quel avenir se profile pour les trois oursons du Béarn ? "Dans les Pyrénées, le taux de survie des oursons à un an est de 70%" souligne Alain Reynes.

"Mais cela ne signifie pas pour autant que deux des trois oursons survivent". Les principaux risques auxquels sont confrontés les jeunes ursidés sont d'abord la prédation par un ours mâle adulte qui ne se serait pas reproduit avec Sorita, puis la chute, les maladies, la faim ou le froid, énumère le directeur de l'association. 

Attention, ne pas déranger ! 

Lors de l'annonce de la naissance des trois oursons, il y a quelques jours, le président du Fiep, le fonds d´intervention eco-pastoral, exhortait tous les amoureux de la nature et les curieux à ne pas chercher à approcher ou photographier les ours. En effet, un déplacement pourrait causer leur mort. 

Je lance un appel à tous les amoureux de la nature, les randonneurs, les photographes : surtout, n'essayez pas d'aller dans le secteur où se trouvent Sorita et ses petits. Il faut leur fiche la paix, ils sont tellement petits, de la taille d'un petit chien ou d'un gros chat. Si on oblige leur mère à les déplacer sur de longues distances, ils peuvent en mourir

Gérard Caussimon, président du FIEP

Vidéo : la réaction de Gérard Caussimon, président du FIEP

Naissance de trois oursons en Béarn : la réaction de Gérard Caussimon, président du FIEP

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ours des pyrénées animaux nature béarn parcs et régions naturelles environnement