Pau sous haute surveillance pour accueillir le “G5 Sahel”

Emmanuel Macron et ses homologues du Sahel ont rendu hommage aux militaires du 5e RHC tombés au Mali FTV 13 janvier 2020 / © FTV
Emmanuel Macron et ses homologues du Sahel ont rendu hommage aux militaires du 5e RHC tombés au Mali FTV 13 janvier 2020 / © FTV

Un mois et demi après la mort de 13 soldats français au Mali, Emmanuel Macron réunit ce lundi 13 janvier les présidents du Mali, du Niger, du Burkina Faso, du Tchad et de la Mauritanie. La sécurité autour du château de Pau est renforcée.
 

Par SP

Ce lundi 13 janvier est un jour particulier pour Pau. La ville vit au rythme d’un sommet international : le G5 Sahel consacré à la lutte contre le djihadisme dans cette partie du monde. 
Ce rendez-vous dans la capitale du Béarn ne doit rien au hasard et revêt une valeur symbolique après la mort des 13 soldats français de la force Barkhane tués en opérations au Mali en novembre 2019. Sept d'entre eux étaient basés à Pau, au 5e régiment d'hélicoptères de combat.
Outre les présidents du Tchad, du Niger, du Burkina Faso, du Mali, et de Mauritanie, ce sommet accueille également le secrétaire général des Nations unies, le président de la Commission de l'Union africaine et le président du Conseil européen.
 
Emmanuel Macron ainsi que les présidents du G5 Sahel ont rendu hommage aux militaires du 5e RHC tombés au Mali. / © FTV
Emmanuel Macron ainsi que les présidents du G5 Sahel ont rendu hommage aux militaires du 5e RHC tombés au Mali. / © FTV
 

Un hommage aux militaires du 5ème régiment d'hélicoptères de combat de Pau

© FTV
© FTV


Emmanuel Macron est arrivé vers 16h30 au chateau de Pau accompagné de François Bayrou. Le sommet s'est ensuite ouvert dans la salle des cent couverts avec les présidents du G5 Sahel, avant un dîner de travail au Parlement de Navarre en présence des autres responsables internationaux.


Avant le début des échanges, Emmanuel Macron s'est rendu d'abord sur la base du 5ème régiment d'hélicoptères de combat de Pau. Avec ses homologues africains, le président français a dépoé une gerbe en l’honneur des sept soldats tombés au Mali.
Un hommage a été rendu aux militaires du 5e RHC de Pau tombés au Mali lors de ce G5 Sahel. / © FTV
Un hommage a été rendu aux militaires du 5e RHC de Pau tombés au Mali lors de ce G5 Sahel. / © FTV
 

 

Le Château de Pau sous surveillance
 

           
Dès ce lundi midi, pour des raisons évidentes de sécurité, le centre-ville a été placé sous haute surveillance : les voitures interdites et l'accès des piétons étroitement contrôlé autour du château de Pau jusqu'à la place Royale.
 
Le dispositif de sécurité pour le G5 Sahel à Pau


Dans cette zone classée rouge, les résidents et les ayants droits comme les commerçants les livreurs et les professionnels de santé peuvent accéder à pied sur présentation obligatoire d'une pièce d'identité, d'un justificatif de domicile ou d'une attestation de l'employeur. Les bars et les restaurants, rue du château, ne sont pas autorisés à déployer leurs terrasses.  
 
Les rues du centre ville autour du château sont inaccessibles. / © Eric Poussard
Les rues du centre ville autour du château sont inaccessibles. / © Eric Poussard
 

  Le sommet de la clarification



Cette rencontre vise essentiellement à « redéfinir plus clairement les objectifs militaires, politiques et de développement » de la lutte commune contre les groupes djihadistes, selon le président Emmanuel Macron.

A Pau, le président français veut avant tout obtenir une déclaration commune des cinq pays qui soulignera que la France agit à la demande de ses dirigeants, afin de "relégitimer" sa présence.

Celle-çi est de plus en plus contestée au Sahel. Vendredi dernier, un millier de personnes ont encore manifesté à Bamako pour réclamer le départ des troupes françaises et étrangères. Emmanuel Macron veut aussi mobiliser les alliés européens.

Prochainement, un déploiement européen intégré à la force Barkhane, devrait voir le jour. Son nom Takuba" - qui signifie "sabre" en tamacheq, une langue parlée au Mali - sera la sixième mission d'intervention au Sahel.

Ce sommet intervient au lendemain de l'annonce des pires pertes subies par l'armée nigérienne jeudi dans une attaque jihadiste : 89 soldats tués, dans le camp de Chinégodar, près du Mali.
 

Un comité d'accueil

Des manifestations sont annoncées à Pau. A l'appel du syndicat Unsa Sdis33, les sapeurs pommpiers professionnels se sont donnés rendez-vous à la gare de Pau ce matin dès 9h30 pour maintenir la pression et rappeler qu'ils restent mobilisés après sept mois de grève. 
 

Une manifestation de la diaspora africaine a lieu ce lundi matin devant la préfecture de Pau.

 
Une trentaine de personnes devant la préfecture de Pau ce lundi 13 janvier pour dénoncer la présence de la France en Afrique / © Eric Poussard
Une trentaine de personnes devant la préfecture de Pau ce lundi 13 janvier pour dénoncer la présence de la France en Afrique / © Eric Poussard


Et l'intersyndicale promet de se mobiliser ce soir contre la réforme des retraites à 18h, place Clémenceau.
 

Emmanuel Macron à Pau lundi et ...mardi


Le sommet du G5 se  termine ce lundi dans la soirée. Demain mardi 14 janvier, Emmanuel Macron restera à Pau une partie de la journée.
Avec Emmanuelle Wargon, la secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, le président doit assister à une table ronde et à la signature du contrat de transition écologique de la communauté d'agglomération de Pau.

Il verra ensuite le Fébus, le tout nouveau bus à hydrogène qui a été mis en service le 17 décembre 2019.

 

Sur le même sujet

Les + Lus