Hommage aux 13 militaires morts au Mali : une foule de Français se recueille devant les Invalides

Devant l'hôtel des Invalides ce lundi / © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Devant l'hôtel des Invalides ce lundi / © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Anonymes, militaires,  anciens combattants, ou encore sapeurs-pompiers se sont rassemblés sur le pont Alexandre III à Paris avant l'hommage national aux 13 militaires tué au Mali rendu aux Invalides . Sept de ces militaires étaient membres du 5e RHC de Pau.
 

Par MK

 
L'éloge funèbre sera prononcé par le président Emmanuel Macron. Ce lundi les 13 militaires qui ont péri dans la collision de deux hélicoptères au Mali recevront un hommage national lors d'une cérémonie aux Invalides.

Un moment de recueillement que le chef de l'Etat souhaite partager avec le plus grand nombre de Français. Son éloge, prévu à 15h30, sera suivi de la sonnerie aux morts, d'une minute de silence et de la Marseillaise. 
 
 

Ouvert au public

La cérémonie sera ouverte au public, avec un millier de places réservées au grand public dans la cour des Invalides,  et aura lieu en présence des anciens présidents Français Hollande et Nicolas Sarkozy, ainsi que président du Mali Ibrahim Boubacar Keita.

Le cortège funéraire est passé par le pont Alexandre III, tout proche de l'hôtel des Invalides. Et c'est sur ce pont que le public est invité à saluer les cercueils dès 11h30. Déjà, de très nombreux Français ont bravé le froid pour se recueillir devant l'Hôtel des Invalides.

Ceux  n'ayant pu accéder à l'intérieur l'édifice pourront déjà se recueillir collectivement sur l'esplanade du même nom. L'éloge funèbre y sera diffusé en direct sur des écrans géants. Il est également à suivre sur France 2 à partir de 15 heures.
 

Retransmission à Pau

Une retransmission est également prévue sur la base du 5e RHC, le 5e Régiment d'hélicoptères de combat, dont faisaient partie sept des treize militaires tués ce 28 novembre : le capitaine Nicolas Mégard, le capitaine Benjamin Gireud, le capitaine Clément Frisonroche, le lieutenant Alex Morisse, le lieutenant Pierre Bockel, l'adjudant-chef Julien Carette et le brigadier-chef Romain Salles de Saint-Paul.


Le maire de Pau François Bayrou a fait le déplacement à Paris, ainsi que les députés Josy Poueyto et David Habib. Sont également présents une soixantaine de collégiens scolarisés à Pau, et une centaine de militaires du 5e RHC. Ils feront un piquet d'honneur pendant la cérémonie. Les plus proches des défunts devraient porter leurs cercueils et leurs photos.
 

Des familles endeuillées

Plusieurs des militaires morts au Mali avaient des racines aquitaines. Ce samedi, la ville de Leyrac dans le Lot-et-Garonne a rendu hommage à l'adjudant-chef Julien Carette, originaire de la commune et installé avec sa famille en Béarn. 

Peu après le drame, le père de Romain Salles de Saint Paul, installé à Lanton en Gironde, faisait part de son immense tristesse.  "Moi-même qui suis officier de réserve, on a quand même le sens de la patrie, du drapeau, donc moi je suis très fier, très malheureux bien sûr, mais très fier de ce que ces treize militaires ont fait", déclarait-il alors. 


Le 5e RHC a lancé une cagnotte en ligne pour soutenir les familles endeuillées. Plus de 35 000 euros ont déjà été récoltés.


Ce mardi, les sept soldats du 5e RHC recevront l'hommage de leur base de rattachement à Pau, diffusé en direct à partir de 14h55 sur France 3 Nouvelle-Aquitaine. 

​​​​​​​

Sur le même sujet

Les + Lus