Pro B. L'Élan Béarnais veut son ticket pour les playoffs : "recevoir La Rochelle est un défi"

replay

À l'Arena Futuroscope ce vendredi soir, Pau-Lacq-Orthez a confirmé sa détermination en battant Poitiers 78-80. Cette victoire leur permet de dépasser leur adversaire du jour et de se hisser à la 7e place du classement de Pro B, juste avant l'ultime journée de la saison régulière.

Contrairement à leur dernier match en Alsace, l'équipe béarnaise a montré à Poitiers qu'elle était prête à se battre pour obtenir son ticket pour les playoffs. Menant quasiment tout au long du match, malgré une fin de partie tendue, l'Élan a su doubler son adversaire.

Pour l’émission Noa Basket, l'entraîneur de Pau-Lacq-Orthez, Eric Bartecheky répond aux questions de Freddy Vetault.

 

Freddy Vetault : L’enjeu était fort pour les Palois qui devaient absolument gagner à Poitiers. Comment avez-vous vécu cette fin de match ?

C'était assez stressant même si nous avons dominé sur l’ensemble de la partie et qu'ils sont revenus à la fin grâce au talent de leur meneur Luka Rupnik. Nous avons eu du mal à trouver des solutions en attaque contre leurs différents types de défense et ils sont repassés devant. On a réussi un tir avec beaucoup de réussite grâce à Dylan Affo Mama qui nous a ramenés à égalité.

Ensuite, nous avons réussi à stopper leur avance et Javon Masters a marqué un 3 points décisif. C'était capital de remporter cette belle opération, mais cela ne nous garantit pas une place en playoffs.


Même si nous étions à l'extérieur, nous sommes parvenus à être engagés ensemble dès le début.

Eric Bartecheky

Entraîneur de Pau-Lacq-Orthez

Avec 5 joueurs à plus de 10 points, est-ce aussi le symbole de cette victoire collective ?

Même si nous étions à l'extérieur, nous sommes parvenus à être engagés ensemble dès le début, ce qui nous a mis sur les bons rails. Et là, à part le dernier quart-temps où nous encaissons 28 points, nous sommes restés présents.

Tout au long de la saison, nous n'avons pas été épargnés par les blessures. Et nous avons surtout remporté 4 victoires sur les 5 derniers matchs. Cela correspond au retour de Gaylor Curier et à l'arrivée d'un nouveau joueur, Admon Gilder. Même s'il a peu joué, c'est un joueur d'expérience, qui apporte de la création. Du coup, nous avons un groupe qui se montre performant et consistant.

 

Javon Masters, le meneur de jeu, est différent de Kendall Anthony qui est blessé. Il est un peu plus grand, il marque aussi, et tout cela permet de retrouver un esprit d'équipe avec 8 ou 9 joueurs qui sont un peu plus matures et ont une meilleure connaissance du championnat.

 

Encore une victoire et vous jouez les playoffs. Mais pour cela, il faut battre le leader La Rochelle lors du prochain match. Comment imaginez-vous cette rencontre ?

 Recevoir La Rochelle, qui a dominé le Championnat est un défi. Du moment qu'ils sont garantis d'obtenir la seconde place, peut-être qu'il y aura un petit relâchement. Ou au contraire, à la veille des playoffs, ils auront peut-être à cœur de se remobiliser et de gagner.

Donc, en plus de la qualité de l'adversaire, le challenge va être d'autant plus difficile. Mais nous n'avons pas le choix, nous devons remporter ce match pour rester maîtres de notre destin et participer aux playoffs.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité