• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Pyrénées : venez découvrir l'incroyable gare de Canfranc

© FTV
© FTV

Lorsqu'on y arrive c'est toujours un choc. Cette gare est unique. Il faut passer par Urdos dans le Béarn pour la rejoindre côté espagnol. Des visites guidées existent pour découvrir ce lieu désormais rénové.

Par C.O

C'est une gare hors du commun. Par son histoire, par son architecture, et par les sensations qu'elle procure lorsqu'on l'approche. Elle a inspiré de nombreux artistes et a attiré beaucoup de voyageurs. Sorte de légende pyrénéenne. Canfranc est la 2e plus grande gare d'Europe.

Durant de nombreuses années on ne pouvait y rentrer. Protégée par des barbelés la gare était inaccessible et offrait l'image d'un site à l'abandon. Pour autant, le lieu était époustouflant.

Depuis la gare a été rénovée et on peut même la visiter. On y rentre par un tunnel, pour ensuite découvrir le grand hall principal. Les guichets ont été rénovés à l'identique. Bef, le lieu a retrouvé son allure d'autrefois.


Construite en 1928 à près de 1200 m d'altitude, elle était l'un des grands projets d'Alphose XII puis Alphonse XIII. Elle a traversé l'histoire. Elle vivra un important incendie en 1931. Durant la guerre civile espagnole la gare sera régulièrement fermée et son trafic interrompu. Puis elle jouera un rôle important durant l'intense période de la 2e Guerre Mondiale. Puis viendra le temps du déclin.

Aujourd'hui elle appartient au gouvernement d'Aragon. Des petits trains relient toujours la gare à Saragosse. Rien en revanche de l'autre côté de la frontière. Mais un projet qui devrait voir le jour prochainement devrait permettre de relancer des liaisons avec la France.

Voyez le reportage d'Eric Poussard et Elixabete Gonzalez :
Pyrénées : venez découvrir l'incroyable gare de Canfranc
Lorsqu'on y arrive c'est toujours un choc. Cette gare est unique. Il faut passer par Urdos dans le Béarn pour la rejoindre côté espagnol. Des visites guidées existent pour découvrir ce lieu désormais rénové.

 

Sur le même sujet

Interview d' Eloïse Morel du Collectif du 8 mars de Poitiers

Les + Lus