Témoignage : à Pau, le choc et l'incompréhension du père de la victime

Vendredi 19 mai, Jacques Nébié, 32 ans, est décédé sous les coups portés par une bande d'adolescents dans un parc de la ville de Pau. "Comment voulez-vous supporter tout cela ? " s'interroge douloureusement son père.

André Nébié témoigne après la mort de son fils.
André Nébié témoigne après la mort de son fils. © France 3 Aquitaine
"Mon fils est allé faire du sport, j'attendais qu'il rentre à la maison. Et la police a frappé à la porte."

C'est ainsi qu'André Nebié a appris le décès de son fils, battu à mort par une bande d'adolescents dans un parc de Pau. Un drame encore inexpliqué, alors que trois personnes ont été interpellées et placées en garde à vue ce lundi matin. 

"Ma famille est choquée, surtout ma femme. Elle est malade. Comment voulez-vous que je supporte tout cela ?" s'interrogé André Nébié. "Jusqu'à présent, je n'ai pas encore vu le corps de mon fils. C'est très difficile", confie-t-il. 

Témoignage : à Pau, le choc et l'incompréhension de la famille de la victime


La victime, Jacques Nébié, est arrivé à Pau il y a deux mois. Placé sous contrôle judiciaire dans une autre affaire en région parisienne, il avait trouvé du travail dans un cinéma de Pau.

D'après les premiers éléments de l'enquête, aucun lien n'est établi entre son passé et l'agression de vendredi soir. 




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter