TOP14. La Section Paloise rêve d'être l'invitée surprise de la phase finale

replay

Battu à domicile par les Irlandais du Connacht (30-40), Pau a perdu une bataille. Mais les Béarnais sont loin d'avoir perdu la guerre. Les hommes de Sébastien Piqueronies n'ont désormais plus qu'un objectif en tête : s'ouvrir les portes du Top 6 en championnat. L'une des actualités de la semaine de notre Rugby Magazine.

À l'heure de lancer le sprint final du championnat, la Section Paloise pointe à la septième place du Top 14. Alors qu'il compte 8 points d'avance sur l'actuel barragiste, Montpellier, 13ᵉ, Pau s'offre le luxe de regarder ce qui se passe devant.

L'équipe bérnaise lorgne la sixième place du championnat, actuellement occupée par l'Union Bordeaux/Bègles.

Avec 3 points de retard sur les Bordelais, Pau doit désormais bien terminer la saison pour espérer s'ouvrir les portes d'un barrage : "Avec l'élimination de la Challenge Cup, on est désormais maîtres de notre planning. Il reste six matches, six finales, on verra ce que l'on mérite à la fin" confie Sébastien Piqueronies, le manager de la Section.

Un calendrier favorable sur le papier

À regarder le calendrier de la Section sur la fin de saison, difficile de ne pas se mettre à rêver de Top 6. Pour la fin de saison régulière, la Section va devoir bien négocier trois blocs de deux rencontres.

À commencer par le premier, qui débutera dès samedi prochain, avec la réception de Montpellier (13ᵉ), avant de se déplacer à Lyon (12ᵉ), deux équipes qui jouent le maintien dans l'élite.

Les Béarnais reprendront ensuite par la réception de la lanterne rouge du championnat Oyonnax avant de se déplacer chez le double champion d'Europe, La Rochelle (5ᵉ).

Après une semaine de coupure, les verts et blancs auront un difficile déplacement à négocier sur la pelouse du Racing (3ᵉ) avant de clôturer l'exercice avec la réception de Perpignan (9ᵉ).

Même si les Palois ne veulent pas tomber dans le panneau de l'excès de confiance, l'appétit est grandissant à l'heure de débuter cette fin de saison :

On a terminé dans le ventre mou du classement la saison passée, là, nous avons à coeur de donner le maximum pour tenter ce challenge de Top 6.

Sacha Zegueur

troisième ligne de la Section Paloise

Une fin de saison également marquée par la fin de carrière de Sam Whitelock, international Néo-Zélandais et véritable star du Top 14 : "C'est un homme bien, qui souhaite choisir sa fin de carrière. Nous aurions aimé l'avoir encore, mais il faut respecter son choix. Il a beaucoup apporté au club sur et en dehors du terrain" conclut Sébastien Piqueronies.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité